Search for content, post, videos

Uber de retour à Barcelone d’ici quelques jours

uber cabifu taxi barcelone

Uber reviendrait à Barcelone, trois ans après son interdiction. Le service de location avec chauffeur pourrait opérer grâce aux licences VTC. 

Ça ne serait qu’une question de jours pour qu’Uber réapparaisse à Barcelone. Le service de réservation de voitures avec chauffeurs pourrait opérer dans la capitale catalane grâce à la loi de location de véhicules avec chauffeurs, qui se traduit par les licences VTC. Le communiqué officiel devrait être publié rapidement. Fondée en 2009 aux États-Unis, Uber est aujourd’hui une application utilisée dans des pays aux quatre coins du monde. En décembre 2014, le service avait été interdit dans la capitale catalane, en raison de nombreuses plaintes d’associations de taxis de Barcelone pour concurrence déloyale.

La compagnie serait en train de finaliser les derniers préparatifs pour lancer son service d’ici quelques 15 jours grand maximum, selon des informations du journal Vozpópuli. Uber aurait déjà commencé des cours de formation auprès de groupes de chauffeurs afin qu’ils apprennent à utiliser l’application. L’entreprise leur a également communiqué quelles sont les règles concernant le comportement, les réactions à avoir face aux clients, les notes que peuvent donner les usagers, le salaire et les bonus. Cette préparation se tiendrait actuellement dans les locaux d’Yirmi UC Fiesta Omnibus, à l’Hospitalet de Llobregat. Cette société a été créée par les fondateurs de Cabify en 2015 dans le but de pouvoir obtenir des licences VTC.

Recrutement massif

Difficile de savoir réellement les chiffres liés à l’arrivée d’Uber. Des sources au service de recrutement affirment qu’il y aurait 150 voitures pour 300 chauffeurs. Sur la plateforme d’emploi Infojobs, on peut lire une annonce sur laquelle il est écrit que 1000 chauffeurs sont recherchés. Elle détaille également les conditions pour postuler. Il faut avoir plus de 26 ans et minimum un an d’expérience et 5 ans pour le permis de conduire. Les futurs chauffeurs doivent également bien connaître la ville. Le salaire proposé oscillerait entre 12 000 et 15 000 euros bruts.

Côté réglementation à Barcelone, la proportion est d’une pour 30 taxis selon un décret de l’Aire Métropolitaine de Barcelone. Mais le ministère du Transport espagnol affirme la proportion est triplée actuellement, soit 920 licences VTC pour 10.362 licences de taxi. Au vue des réactions de ces dernières années, on peut s’attendre à ce que les taxis réagissent à l’installation d’Uber à travers des grèves et manifestations. Barcelone représentait un manque à gagner important pour l’entreprise. Uber avait estimé avoir perdu un demi-million de trajets l’été dernier.