Search for content, post, videos

Le blocage du parlement catalan coûte 147.000 euros par jour

independance catalogne

Depuis sa constitution suite aux élections du 21 décembre dernier, le parlement de Catalogne travaille au ralenti, faute de composition d’un gouvernement. Les dépenses liées au fonctionnement de la chambre, en revanche, sont les mêmes que si elle tournait à plein régime.

Trois mois jour pour jour après les élections, les députés catalans sont toujours au chômage technique. A part deux sessions plénières, dont la session constitutive le 17 janvier dernier, les 135 élus effectuent un travail parlementaire minimal. Sur l’agenda public du parlement, des réunions de groupes, des rendez-vous avec des responsables associatifs et des consuls, des interviews et des conférences de presse.


Lire aussi : La Catalogne se cherche désespérément un président


Les députés continuent toutefois de percevoir leur salaire : 2871 euros par mois de salaire fixe (calculés sur 12 mois) + entre 1671 et 2353 euros d’indemnités selon la distance domicile-parlement + des primes pour les membres du bureau du parlement et porte-paroles de groupes.

Au total, les seuls salaires des parlementaires coûtent 21.243 euros par jour au contribuable depuis le 17 janvier dernier. Des frais auxquels il faut ajouter les salaires des fonctionnaires et contractuels ainsi que toutes les dépenses de fonctionnement, maintenance, matériel et énergie. Un budget annuel de 53,6 millions d’euros par an, soit plus de 13 millions par trimestre.