Search for content, post, videos

Tabarnia plante sa tente devant la maison de Puigdemont en Belgique

independance catalogne

Les leaders du collectif anti-indépendantiste Tabarnia se sont rendus à Waterloo, devant la résidence de Carles Puigdemont, pour un show des plus surréalistes.

Né sur les réseaux sociaux pour dénoncer les incohérences du mouvement indépendantiste, Tabarnia s’organise et a fait de la lutte contre le nationalisme catalan son quotidien. Quelques jours après la manifestation unioniste qui a réuni plusieurs dizaines de milliers de personnes à Barcelone, plusieurs représentants du mouvement se sont rendus en Belgique pour effectuer un happening auxquel étaient conviés les journalistes.

L’auto-proclamé président de Tabarnia, le comédien Albert Boadella, connu entre autres pour ses parodies de Salvador Dali, n’a pas déçu son public. « Une performance bien préparée, surréaliste, digne de Ionesco » raconte Pablo Suanzes, correspondant du journal El Mundo à Bruxelles. Sur une musique d’Abba, le dramaturge est sorti d’une tente igloo Quechua, placée juste devant la résidence de Carles Puigdemont, entouré de deux personnes déguisées en policiers catalans. Il a ensuite déclaré aux journalistes présents : « nous allons nous réunir avec le « fake president » et donner une conférence du plus bas niveau entre un président légitime, moi, et un président illégitime, lui, […] nous allons maintenant attendre le président ».

Président qui ne viendra jamais puisque Carles Puigdemont est actuellement en tournée européenne pour une série d’événements publics ou privés durant lesquels il attire l’attention internationale sur la situation catalane. Après Genève et Copenhague, il se trouve aujourd’hui à Helsinki.