Search for content, post, videos

Le parlement reconnait le droit à Carles Puigdemont d’être président de la Catalogne

Le parlement catalan se réunit ce mercredi pour réaffirmer le droit de Carles Puigdemont à redevenir président de la Catalogne.

Pendant que la Catalogne connait des jours compliqués avec les blocages et manifestations à répétition réclamant la liberté des leaders indépendantistes incarcérés, le parlement se réunit aujourd’hui en séance plénière.

L’extrême gauche de la Cup et son propre parti Junts Per Catalunya demandaient à ce que le parlement investisse officiellement Carles Puigdemont président de la Catalogne depuis sa prison allemande. Une décision qui aurait attiré les foudres de la justice sur le président du parlement Roger Torrent

Motion symbolique

Par conséquent, histoire de ne pas apparaître comme quelqu’un qui tourne le dos à Carles Puigdemont, le président du parlement et son parti de gauche indépendantiste ERC ont proposé que le parlement vote aujourd’hui une motion reconnaissant le droit de Puigdemont à devenir prochain président de la Catalogne. Une motion purement symbolique qui ne débouchera pas, à court ou moyen terme, sur une investiture effective de Carles Puigdemont, mais qui sera cependant utilisée par les avocats de l’ancien président devant les différents tribunaux (Union européenne et ONU) pour tenter de faire condamner l’Etat espagnol dans les prochains mois, ou années.

Le parlement catalan, grâce aux voix des trois groupes indépendantistes, vote également une résolution symbolique demandant la libération des politiques catalans incarcérés.