Search for content, post, videos

Législative partielle – Les Français d’Espagne de nouveau appelés aux urnes

Election politique Espagne Catalunya

Suite à l’annulation de l’élection de Samantha Cazebonne, neuf candidats se présentent à la législative partielle de la 5e circonscription des Français de l’Etranger dont le premier tour se tient ce dimanche 8 avril. 

Début février, l’élection de la députée Samantha Cazebonne (La République En Marche) était annulée par le Conseil Constitutionnel suite à un recours déposé par Laurence Sailliet (candidate Les Républicains), qui faisait notamment valoir des dysfonctionnements lors du vote par correspondance et un e-mail électoral envoyé la veille du scrutin par l’un des candidats.


Lire aussi : L’élection de S. Cazebonne, députée En Marche des Français d’Espagne, annulée


Pourtant confortablement élue avec 66,2% des voix en juin 2017, la marcheuse Cazebonne est donc repartie en campagne, toujours investie par LREM. Huit autres candidats se disputent le siège.

Neuf candidats en lice

François Ralle Andreoli (Agissons Ensemble, soutenu par EELV et FI), qui avait obtenu un honorable 33,8% au second tour face à la vague En Marche chez les Français de l’Etranger, se présente à nouveau.

Raphaël Chambat, suppléant de Laurence Sailliet en 2017, mène la candidature LR, la candidate à l’origine de l’annulation étant désormais porte-parole nationale du mouvement. Medhi Benlacen, conseiller AFE Péninsule ibérique et conseiller consulaire au Portugal, est candidat pour le Parti Socialiste. Et Ludovic Lemoues, ex-Front National, se présente pour son propre parti le Front des Patriotes Républicains.

Plusieurs candidats indépendants se sont aussi lancés dans la campagne : Yohann Castro, indépendant divers droite, Michel Hunault, ex-député Nouveau Centre en Loire-Atlantique, et Samir Sahraoui, soutenu par les libéraux de la Maison de l’Union de la Méditerranée. Enfin, Jean-Laurent Poitevin, qui rappelle avoir été l’un des premiers marcheurs d’Espagne, propose une candidature alternative à Samantha Cazebonne, sans toutefois avoir obtenu l’investiture LREM.

L’enjeu de la participation

Mais le véritable enjeu de cette élection sera sans doute son taux de participation. En 2017, la 5e circonscription des Français de l’étranger avait déjà connu l’une des plus fortes abstentions : seuls 13,5% des électeurs s’étaient alors exprimés.

Malgré la visite et le soutien de personnalités politiques de premier plan, comme Bruno Le Maire ou Christophe Castaner pour Samantha Cazebonne et Benoit Hamon pour François Ralle Andreoli, le manque d’enjeu de cette partielle peine à motiver les électeurs.