Search for content, post, videos

Législative – Samantha Cazebonne (En Marche) réélue députée des Français d’Espagne

Samantha Cazebonne, dont l’élection 2017 avait été annulée en février, est réélue députée des Français de la 5e circonscription de l’étranger (Espagne-Portugal-Andorre-Monaco). 

Mis à jour le 23/4/2018 à 14h

Samantha Cazebonne pourra retrouver son siège au Palais Bourbon. Elle a été élue ce dimanche face à François Ralle Andréoli, candidat Agissons Ensemble-France Insoumise-Générations-Europe Ecologie Les Verts, obtenant 53,96% des suffrages et 532 voix d’avance (résultats définitifs) .

La députée de La République En Marche reprendra donc bientôt le chemin de l’Assemblée nationale après une interruption de près de trois mois suite à l’annulation de son élection début février. Le Conseil constitutionnel avait accepté le recours de la candidate des Républicains Laurence Sailliet et annulé le scrutin pour dysfonctionnements du vote par correspondance et non respect de la journée de réflexion de la part d’un autre candidat.

Pour ce second tour 2018 toutefois, l’ancienne proviseure du lycée français de Palma de Majorque avait pu compter sur le soutien de plusieurs élus Les Républicains de la circonscription.

En Espagne, Samantha Cazebonne s’est également rapprochée de Ciutadans. Elle avait notamment rencontré Inès Arrimadas en juin dernier. « Nous partageons la vision, le projet et les objectifs » déclarait alors la chef de l’opposition en Catalogne. La députée avait également assisté au grand meeting organisé par Ciutadans à Barcelone pendant la campagne des élections catalanes de décembre.

Une abstention record

Mais le grand gagnant de cette élection partielle est, sans surprise, l’abstention. « La participation est catastrophique » lâchait déjà lors du premier tour un proche du candidat Ensemble-France Insoumise. L’abstention avait alors atteint 92%. Et pas de raz-de-marée pour ce second tour avec un taux de participation à 7,97%.


Lire aussi : Législative des Français de la péninsule ibérique, l’élection sans électeurs


Une mauvaise nouvelle pour les sièges de députés de l’étranger, dans le viseur du gouvernement d’Edouard Philippe qui a déjà annoncé vouloir réduire le nombre de parlementaires et introduire une dose de proportionnelle dans le scrutin.