Search for content, post, videos

La Catalogne en alerte pour risque de « fausses méduses » dangereuses

La communauté scientifique s’alarme de la possible arrivée de la Galère portugaise, dont le venin est particulièrement dangereux pour l’homme.

Contrairement aux apparences, la physalie, aussi appelée galère portugaise ou vessie de mer, n’est pas une méduse mais un siphonophore composé de multiples filaments aux pouvoirs urticants. Et contrairement aux méduses bleues observés la semaine dernière sur les plages de Barcelone, elle est dangereuse pour l’homme.

Egalement surnommée « fausse méduse », la physalie vit habituellement dans les mers tropicales mais le réchauffement climatique et le manque de prédateurs la pousse de plus en plus vers les climats tempérés. Elle a notamment été repérée vers Huelva, Cadiz, Murcia et Alicante. La Catalogne a jusqu’ici été préservée de l’invasion, grâce à l’archipel des Baléares qui constitue une sorte de barrière naturelle.

Tremblements et vomissements

« Nous sommes passés en phase d’alerte, annonçait toutefois lundi le chercheur Josep Maria Gili, car même si c’est difficile que la physalie arrive jusqu’en Catalogne. si nos prévisions d’abondance de méduses cet été se confirment, elle pourrait atteindre certaines plages catalanes ».

La galère portugaise peut engendrer chez l’homme des tremblements, des diarrhées, des vomissements et même des convulsions. Les secouristes des plages barcelonaises, qui ont été formés pour ces espèces, recommandent de ne jamais frotter la piqûre mais de la laver soigneusement avec de l’eau, puis de retirer les restes de tentacules avec des pinces et des gants. Il faut ensuite submerger la blessure dans de l’eau très chaude, entre 10 et 20 minutes. Ne jamais appliquer de vinaigre ou d’alcool. Et si la douleur persiste, il est important de se rendre aux urgences ou d’appeler le 112.