Search for content, post, videos

Expat à Barcelone : les 10 signes qui montrent que vous n’êtes pas intégré

Barcelone compte environ 50.000 Français expatriés. Beaucoup par choix personnel, d’autres pour le travail et d’autres encore pour réaliser leur rêve. Mais immigrer c’est aussi s’intégrer à une nouvelle culture, de nouvelles références, de nouveaux réflexes. 

Voici 10 affirmations qui vous permettront de vérifier votre niveau d’intégration.

1. Vous pensez avoir du pain et de l’eau gratuite dans les restos

Au grand malheur des Français, le pain est payant dans les restaurants espagnols. Et l’eau également. En France, l’inclusion de la carafe d’eau dans le prix du repas découle de l’arrêté n° 25-268 du 8 juin 1967 concernant l’affichage des prix. Cet arrêté précise que le prix du repas comporte obligatoirement le couvert à savoir : le pain, l’eau ordinaire, les épices ou ingrédients, la vaisselle, verrerie, serviettes, etc., qui sont usuellement mis à la disposition du client à l’occasion des repas. Pas de telle loi en Espagne.

2. Vous vous baladez sur la Rambla

Si vous vous promenez encore sur la Rambla, que vous mangez une paella sur le Passeig Borbon et que vous sortez dans les boites face à la mer de la Barceloneta, non vous n’êtes pas intégré, et vous vous comportez encore en touriste. Ce qui n’est pas grave en soi… sauf pour le porte-monnaie!

3. TV3, c’est sur quel canal?

TV3 est la chaîne publique de Catalogne et une véritable référence locale, pour ses journaux télévisés mais aussi pour certains de ses programmes notamment Polonia, sorte de Guignols catalans. Si vous ne maîtrisez pas le catalan, la chaine propose une fonction sous-titrage. Alors si vous êtes encore à la recherche de chaines françaises sur votre télé, c’est le moment de vous poser des questions sur votre intégration…

4. Vous êtes passionné par la dernière interview de Macron qui parle de la baisse des APL de 5 euros

Même si cela ne vous concerne plus, vous êtes beaucoup plus à l’affût des nouvelles politiques françaises que catalanes. C’est normal, on connait les personnages, les enjeux, les contextes. Se plonger dans la politique catalane, c’est un peu comme commencer une nouvelle série, ça peut être fatigant au départ.

5. Artur Mas? Jamais entendu parlerResultado de imagen de artur mas

Rejoint le point 3 et, accessoirement le point 4. Artur Mas, président de la Catalogne pendant 6 ans juste avant Carles Puigdemont, est très connu pour son combat pour l’indépendantisme de la région. Il est notamment poursuivi par la justice espagnole pour avoir organisé la première consultation séparatiste le 9 novembre 2014.

6. Vous croyez que le 8 mai est férié à Barcelone

Mauvaise surprise! En France, le 8 mai est un jour férié car on y commémore l’armistice et la fin de la Seconde Guerre mondiale. Ce n’est pas férié en Espagne car le pays, alors dirigé par Franco, n’a pas participé au conflit.

7. Vous ne ratez pas une seule émission de Quotidien et en direct

Rejoint le point 3,  engendre le point 5 et explique le point 4. Vous ne manquez presque jamais l’émission, que vous commentez à souhait avec vos amis français vivant en France ou à Barcelone. Mais bon. Yann Barthès quoi.

8. La Vanguardia, c’est un festival ?

Malgré son nom avant-guardiste, La Vanguardia est le plus ancien journal catalan. Créé en 1881 par la famille Godó, à qui il appartient toujours, c’est le quotidien imprimé le plus lu en Catalogne. Idéologiquement, on le place au centre droit, catalaniste sans être indépendantiste.

9. Vous cherchez désespérément Télé 7 Jours dans les kiosques à journaux

Rejoint les points 4 et 7. Le bon vieux Télé 7 Jours que l’on trouvait chez notre grand-mère, que lisaient nos mères et qui nous laisse une sensation Madeleine de Proust chaque fois que nous le voyons n’existe malheureusement pas en Espagne (en cas d’urgence, on le trouve quand même à la Fnac de la Place Catalanya).

 

10. Vous vous arrêtez en voiture pile devant le feu rouge sur le passage à piétons

Contrairement à la France, où le feu tricolore se trouve avant le passage à piétons, ici à Barcelone, le feu se trouve après. Il y a même parfois un espace pour les deux-roues. Mieux vaut donc être vigilant.