Search for content, post, videos

Pourquoi on aime le quartier de Gràcia à Barcelone

Dans la capitale catalane, tous les quartiers ont chacun leur propre identité et leurs caractéristiques. De l’atmosphère qui règne aux endroits incontournables, visite de Gràcia.

Dès les premiers pas dans Gràcia, difficile de ne pas être charmé. Auparavant, ce quartier situé au nord de Barcelone était un village indépendant. En 1626, il accueille le couvent de Sant Josep, suite à l’interdiction de construire de nouvelles églises et monastères à l’intérieur des murailles de Barcelone. Outre l’activité religieuse, l’industrialisation comme le textile se développe également au XIXe siècle. Avec l’application du plan Cerdà pour l’extension du quartier de l’Eixample, Gràcia finit par être absorbé par Barcelone en 1897. Il fut l’un des derniers villages à être indexé par la capitale catalane.

De nombreux travaux ont permis au quartier de se moderniser. Son identité est marquée par la communauté gitane qui y vit historiquement, mais aussi par les bohèmes qui aimaient particulièrement fréquenter Gràcia dans les années 60. Plusieurs artistes y sont même nés, comme El Pescaílla, l’un des fondateurs de la Rumba catalana. Il reste encore aujourd’hui un quartier plein de vie.


Lire aussi l’article: Pourquoi on aime le quartier du Raval à Barcelone


Pour son ambiance village

L’ambiance du quartier de Gràcia s’avère unique à Barcelone. Les rues et les façades de bâtiments laissent penser que cette zone de la ville est encore aujourd’hui un village à part entière. Immeubles colorés à taille humaine, balcons et ornements, Gràcia n’en finit pas de nous étonner en levant la tête. Le quartier possède également de nombreuses places charmantes comme plaça Rovira i Trias, plaça de la Virreina, plaça del Diamant, plaça del Nord, Plaça de la Revolució de Setembre del 1868 ou la célèbre plaça del Sol, pour ne citer qu’elles. Les terrasses de bars se prêtent autant à boire un café, un vermouth ou à partager quelques tapas.

Pour son patrimoine

Outre ses places et ruelles typiques, Gràcia abrite également quelques monuments incontournables. Tout d’abord, la Tour de l’Horloge (Torre del Rellotge en catalan), connue aussi sous le nom de Campanar de Gràcia. Classée bien d’intérêt local culturel, elle fut construite entre 1862 et 1864 sur la plaça de la Vila de Gràcia. Pour beaucoup, elle symbolise à elle seule le quartier. Située carrer de les Carolines, la Casa Vicens vaut également le détour. Cette oeuvre moderniste d’Antoni Gaudí originale a enfin ouvert ses portes au public à l’automne 2017. Quant à la Casa Fuster, qui abrite aujourd’hui un hôtel 5 étoiles, elle correspond à un bâtiment moderniste majeur de l’architecte catalan Lluís Domènech i Montaner.

Pour adresses alternatives

Gràcia abrite une multitude de bonnes adresses, souvent originales. La mythique carrer Verdi accueille par exemple le cinéma du même nom, qui met en avant les films d’auteur et en version originale. Galeries d’art, librairies ou théâtres, rien ne manque dans Gràcia pour une vie culturelle animée. Les boutiques vintage et de créateurs se côtoient également, pour habiller homme femme et enfant. Il n’est pas rare de tomber sur un atelier au détour d’une rue ou sur un magasin à la philosophie écologique et locale. En ce concerne les bars et les restaurants, de la gastronomie exotique à catalane en passant par vegan, il existe de tout.

Pour ses fêtes

Les fêtes de quartier les plus célèbres de Barcelone sont sans aucun doute celles de Gràcia. Elles se tiennent tous les ans aux alentours du 15 août. Cette Festa Major a même célébré l’an dernier son 200e anniversaire. Pour l’occasion, les habitants de chaque rue s’associent pour créer des décors incroyables, en plus des activités traditionnelles. Les visiteurs traversent en une soirée des mondes fantastiques comme celui de Jules Verne ou surprenants comme le Moulin-Rouge. Gràcia n’est jamais aussi populaire qu’à cette période.