Search for content, post, videos

J.Collboni “Barcelone accueille les français comme si elle était une ville du sud de la France”

jaume collboni

Llegir també aquest article en català clicant aquí

Le candidat socialiste à la mairie de Barcelone, Jaume Collboni, était l’invité d’Equinox Radio lundi 16 mars.

Les relations avec la majorité CiU

Le maire de Barcelone Xavier Trias gouverne actuellement la ville avec une majorité relative de son parti. Il lui faut passer des accords avec certains groupes d’opposition pour les décisions importantes. Ce fut le cas pour le vote du budget 2015. Celui-ci fut adopté grâce à l’abstention du groupe socialiste. Ceci étant pour Jaume Collboni, ce n’est en aucun cas “un soutien à Trias car il considère que le maire actuel a fait perdre quatre années à la ville, en faisant uniquement ce que lui demandait le président de la Generalitat Artur Mas.

Ce qui n’a pas empêché Collboni de voter avec Trias la baisse du ticket de métro – de 30 centimes – soulignant que “c’est la première fois depuis 30 ans que le prix baisse”. Cependant le leader socialiste considère que les tarifs “devront continuer à chuter durant le prochain manda“.

L’actuel candidat socialiste en profite pour faire l’éloge du dernier maire socialiste de Barcelone, le controversé Jordi Hereu, qui selon lui a laissé “les caisses de Barcelone complètement pleines”.

Jaume Collboni est le premier candidat ouvertement gay à la mairie de Barcelone. Il considère cela “comme un non événement qui doit être considéré ni comme une bonne ou mauvaise chose.” Cependant le candidat socialiste se déclare conscient que “son homosexualité affichée peut-être utilisée par certains.” Le journal El Mundo affirme d’ailleurs que la communauté musulmane de Barcelone ne votera pas pour Collboni, due à son homosexualité. Le candidat réfute cette affirmation soulignant qu’il a “de très bonnes relations avec la communauté musulmane”. Il glisse cependant “que tout membre d’une communauté ou d’une religion qui s’installe à Barcelone doit savoir que c’est une ville ouverte sur les différentes identités sexuelles.”

Barcelone : le bruit, le tourisme et l’indépendance

Concernant le problème des nuisances sonores et du tourisme low-coast à Barcelone, le socialiste considère que la loi doit être appliquée fermement. Il désigne Xavier Trias comme “un maire qui pratiquerait une politique inégale selon la condition des citoyens”. Selon lui, Trias fut un maire passif aux ordres de la Generalitat. D’ailleurs le candidat socialiste souhaite que “la Generalitat rembourse la dette qu’elle doit à la Mairie de Barcelone. Selon lui “c’est un accord politique interne à la CiU qui empêche le remboursement.”

Concernant le dossier de l’indépendance, Collboni a avancé une proposition qui a le mérite d’être originale : “que Barcelone et Madrid soit les 2 capitales de l’Espagne et que le Sénat soit transféré dans la capitale catalane”. Il juge que cette proposition “donne de la clarté et évite d’aller vers la rupture totale.

Enfin, Jaume Collboni considère que “les catalans admirent les français avec lesquels ils ont beaucoup de points communs.” Selon lui “Barcelone accueille les 50 000 français qui vivent ici comme si elle était une ville du sud de la France.

 

Écouter l’intégralité de l’interview de Jaume Collboni