Search for content, post, videos

Pourquoi les taxis de Barcelone sont-ils jaunes et noirs?

On les reconnaît dès notre arrivée à l’aéroport. Les taxis, d’une sobre couleur blanche à Madrid, sont d’un élégant jaune et noir à Barcelone. Mais quelle est la véritable histoire de ces couleurs si évocatrices de la capitale catalane? 

Photo : AC/Equinox

Avec le développement de la ville au XIXe siècle, et notamment du quartier de l’Eixample, les véhicules à moteur ont commencé à proliférer, entraînant alors la question de la régulation du trafic. Le 14 octobre 1864, le conseil municipal de Barcelone a donc approuvé un règlement qui introduisait pour la première fois le concept de “voiture de place”, appelée aujourd’hui taxi.

Régulation des tarifs

C’est en 1924 que la Mairie de Barcelone publiera un nouveau code de circulation urbaine pour tous les taxis : ils étaient alors chargés d’installer un taximètre et de peindre une ligne de couleur en dessous de leur fenêtre. Les taxis les moins chers étaient ceux à la ligne blanche (40 centimes par kilomètre) suivis de la ligne rouge (50 centimes), la jaune (60 centimes) et la bleue (80 centimes). Une différence de prix qui n’a alors pas manqué d’attiser les tensions ! C’est pourquoi, sans plus attendre, le conseil municipal a pris la décision, en 1934, d’instaurer un tarif unique et donc une couleur unique. Un vote a alors eu lieu et la ligne jaune fut la grande gagnante ! En revanche, si aucune loi n’instaurait le noir, nombreux ont été ceux à privilégier cette couleur. Simple et chic, elle est l’une des seules à se marier parfaitement avec le jaune.

Des couleurs emblématiques

Et depuis plus 80 ans, la carrosserie jaune et noire est obligatoire pour tous les taxis enregistrés à Barcelone. Interviewé par Equinox, Marceau Ledieu,chauffeur de taxi à Barcelone, a ainsi expliqué que ces couleurs étaient exigées à tous ceux qui obtenaient la licence pour exercer cette activité. Il a ajouté que “l’obtention d’une licence se fait par l’achat auprès d’un taxi titulaire qui souhaite cesser son activité et transférer sa licence, vendue entre 130 000 et 140 000 euros à Barcelone”.

Et pour l’anecdote, les villes d’Amérique latine Santiago de Chile, Buenos Aires et Rosario ont également des taxis jaunes et noirs.