Search for content, post, videos

Vivre en dehors de Barcelone – Avantages et inconvénients de la vie en banlieue

Nombreux sont ceux qui ont besoin de se rendre à Barcelone pour y travailler mais qui ne veulent pas y vivre. Même si cela est moins répandu qu’à Paris, la banlieue barcelonaise offre de nombreux avantages. Guide pratique pour les citadins à la recherche de calme et de verdure.


Lire aussi : 5 communes en banlieue de Barcelone où il fait bon vivre


Vous êtes fatigués de l’effervescence du Raval ou du bruit incessant des artères de l’Eixample? Vous peinez à trouver de la tranquillité et de la verdure dans la capitale catalane? Ou votre loyer vient d’augmenter de 200 euros en fin de contrat du jour en lendemain? Vivre à Barcelone ne fait plus rêver certains citadins qui décident de quitter la capitale catalane pour partir à la découverte de la banlieue. Avantages et inconvénients d’une vie en dehors de Barcelone.

Les avantages de la vie en banlieue

Ils sont nombreux si on aime la tranquillité et que les transports en commun ne nous font pas peur. Le prix au mètre carré peut chuter considérablement lorsque l’on quitte Barcelone, à condition de ne pas se rendre dans des villes trop huppées. Par exemple, Castelldefels, Sitges ou Sant Cugat del Vallés offrent des prix moyens du mètre carré souvent supérieurs à ceux de la ciutat comtal.

Toutefois, les Barcelonais qui partent en banlieue profitent en général d’un loyer ou d’un prix d’achat moins élevé. Il est donc plus facile d’y obtenir un logement plus grand, ce qui devrait séduire les familles nombreuses ! Il est également plus facile d’obtenir un extérieur (jardin, terrasse ou balcon). La tranquillité est un autre avantage de la vie en banlieue. Enfin, le coût y est généralement moins cher que dans Barcelone pour les courses, la restauration ou les activités sportives.

Les inconvénients de ne pas vivre à Barcelone

Si vous décidez de vivre en banlieue, n’oubliez pas que c’est aussi :

Attendre parfois 10 minutes le train le matin
Devenir incollable sur les correspondances du métro
Courir après son rodalies qui est arrivé 1 minute en avance à la gare
Avoir moins d’activités culturelles à proximité
Faire le trajet en train debout aux heures de pointe… avec les aisselles du voisin sous le nez !

Les outils du parfait banlieusard

1. Le train

Si vous décidez de quitter la capitale catalane, vous allez être amenés à côtoyer le train de banlieue. Barcelone fait appel à deux entreprises pour réaliser le service de train de proximité. La Renfe s’occupe des lignes qui commencent par un R (de Rodalies), et FGC (Ferrocarrils de la Generalitat de Catalunya) administre les lignes qui commencent par S et quelques-unes par R. Vous pouvez vous rendre dans des villes proches, comme Castelldefels, avec un ticket de zone 1 (au prix du métro de Barcelone). Il est conseillé de se renseigner sur la zone de la future ville d’adoption avant de se lancer.

2. La voiture

La voiture n’est pas indispensable quand on part vivre en banlieue. Le métro s’étend dans de nombreuses villes au-delà de Barcelone. De plus, les gares de banlieue passent souvent près des centres. En revanche, ne comptez pas sur le bus pour rejoindre Barcelone. Des lignes existent mais le trajet est bien plus long. Là aussi, un repérage est nécessaire avant le grand saut.
De plus, l’un des désavantages de la voiture est… la circulation ! Les grands axes qui mènent à la capitale catalane sont souvent bouchés aux heures de pointes et le stationnement reste cher une fois sur place.

3. Les deux roues : attention à vous !

Les deux roues sont également une solution pour se rendre à Barcelone depuis la banlieue. Attention toutefois à la circulation. Au contraire de Paris, les voitures ne sont pas habituées à laisser de l’espace entre les files pour les deux roues, la circulation en est donc plus complexe.

4. Mettez-vous à la trottinette électrique ou au vélo pliable

Si vous avez un coup de cœur pour un appartement situé loin de la gare, sachez qu’il existe des alternatives à la voiture. Le vélo pliable vous permettra de le transporter dans le train et de l’utiliser une fois arrivé à Barcelone. De même que la trottinette électrique. Comptez un budget minimum de 200 et de 350 euros respectivement.