Pourquoi Barcelone s’appelle la Ciudad Condal?

par Joséphine Pelois
ciudad condal

Barcelone la Ciudad Condal, un nom connu des habitants mais dont personne ne sait réellement la signification. Traduit littéralement comme la ville comtale, l’origine de cette dénomination remonte au IXe siècle. 

À la télévision, dans la presse ou dans un office de tourisme, le nom Ciudad Condal est utilisé encore et encore pour désigner la capitale catalane. C’est une expression à usage fréquent, mais dont personne ne connaît l’histoire.

La Catalogne et ses comtés

Pour comprendre, il faut remonter au IXe siècle à l’époque médiévale où le territoire Catalan appartenait à l’Empire carolingien, royaume Franc de l’Europe occidendentale et centrale. La région s’appelait la Marca Hispanica, ou Marche Hispanique. C’était une ligne imaginaire de comtés sous ordres carolingiens, qui séparait la péninsule ibérique dirigée par les musulmans, du territoire franc chrétien.

Tout le territoire conquit par les Carolingiens était divisé en comtés. On en dénombrait une quinzaine, dont le comté d’Urgell, de Besalú, de Gérone, de Manresa et bien sûr de Barcelone. La majorité de la Catalogne était sous l’emprise des Francs.

Le premier comte de Barcelone, Berà, gouverna de 801 à 820. À cette époque, Barcelone était appelée la Ciudad Condal, c’était la capitale de toutes les villes médiévales de la Marca Hispanica. Cette dénomination a été conservée officiellement jusqu’au XVIIIe siècle car six générations consécutive de gouverneurs ont administré le comté de Barcelone sous le statut de Comte Ramón Berenguer. Tous les descendants de Ramón Berenguer I ont pris son nom, ont hérité de ses territoires et du titre de comte. Tout a été fait pour installer durablement cette famille de gouverneurs. Le fils du premier comte eu des jumeaux qu’il a décidé d’appeler Ramón Berenguer et Berenguer Ramón.

C’était une époque violente et sanglante faite d’alliances, de guerres et de mariages arrangés pour aggrandir ses territoires d’influence. D’ailleurs c’est le mariage entre Ramón Berenguer et Petronila de Aragón en 1137 qui donne naissance à la couronne d’Aragon. Cette confédération de royaumes disparaît seulement en 1716.

Cette famille de Ramón Berenguer, qui a dirigé la Ciudad Condal pendant des dizaines d’années, a eu le temps de faire entrer cette expression dans le langage courant de l’époque et dans l’imaginaire collectif. Une influence forte, puisque de nos jours l’expression est toujours employée.

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales