Un djihadiste arrêté à Barcelone avant de commettre un attentat

par Leslie Singla

La police espagnole a arrêté ce matin à Barcelone un djihadiste lié à l’organisation territoriste Daesh. Il prévoyait de commettre un attentat.

En ce vendredi matin, la Guardia Civil a arrêté un djihadiste de nationalité marocaine à son domicile, rue Josep Anselm Clavé, dans le quartier Gòtic à Barcelone. L’opération s’est déroulée en collaboration avec le FBI et les autorités marocaines. Une enquête, dirigée par le juge central d’instruction numéro 4 et le parquet, a conclu que le jeune radicalisé représentait une menace réelle pour la sécurité. Plusieurs indices indiquent qu’il est sous l’influence de la propagande de l’État islamique et qu’il avait prêté serment.

Sa radicalisation discrète remonterait à au moins quatre ans. Récemment, il partageait publiquement sur ses réseaux sociaux son lien avec Daesh et sa haine de l’Occident. Ce changement de comportement pourrait être une réponse à l’appel de l’organisation terroriste que les loups solitaires passent à l’action dans leur ville de résidence en Occident. Les agents de police ont également remarqué qu’il ne respectait pas les mesures de confinement, régulièrement et sans justification. L’enquête indique qu’il pouvait être à la recherche d’objectifs dans la ville de Barcelone.

Intensification des opérations

Depuis 2015, l’Espagne est au niveau 4 sur 5 d’alerte terroriste, le niveau 5 correspondant à une alerte imminente. La police espagnole indique surveiller de près les djihadistes en processus de radicalisation, qui peuvent se déplacer dans une zone de conflit ou commettre un acte terroriste sur leur lieu de vie dans les pays occidentaux. Les opérations ont été renforcées depuis que le pays est en état d’urgence. Les autorités soupçonnent que les organisations terroristes souhaitent profiter de la crise sanitaire pour passer à l’action.

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales