Le refuge des chats de Barcelone saturé à cause du Covid

par Leslie Singla

Face à la pandémie, El Jardinet dels Gats a dû réduire ses activités. Par manque de moyens financiers, l’association ne peut pas s’occuper de plus de chats, alors que le nombre d’animaux abandonnés augmente. 

C’est une année difficile pour El Jardinet dels Gats. La crise actuelle a provoqué une hausse d’abandons de chats, mais l’entité ne peut pas en accueillir davantage. Née fin 2004 et créée en 2008, l’association réunit des personnes préoccupées par le bien-être des chats des rues. Les membres s’occupent des colonies contrôlées et des chats domestiques abandonnés, et de leur trouver un nouveau foyer.

Au cours de ces dix dernières années, El Jardinet dels Gats a pu fermer les vingt-cinq colonies de chats, réparties dans la zone de Ciutat Vella. Plusieurs vivent désormais dans un seul et même endroit géré par l’association. En pleine pandémie, le jardin permet aux animaux de survivre. Une quarantaine de chats vivent dans cet espace, un nombre supérieur à leur moyenne habituelle.

Manque de moyens financiers

L’association explique que la crise a provoqué une hausse de félins se retrouvant sans toit. « Il y a des personnes expulsées de leur logement, des personnes qui sont entrées en maison de retraite, d’autres qui malheureusement nous ont quitté. Dernièrement, la gestion était même difficile car nous ne pouvions pas entrer dans les domiciles » explique Àlex Salvador la fondatrice à Betevé.

El Jardinets dels Gats fonctionne avec des volontaires. Pour se financer, elle organisait des événements et repas, une coordination impossible à mettre en place au cours de ces derniers mois. Afin de compenser cette perte, l’entité a lancé une campagne sur Migranodearena pour récolter des dons. Elle a besoin de 3.000 euros par mois pour financer la nourriture et les soins vétérinaires pour les chats.

LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales