Perpignanais à Barcelone : « Nous avons une culture commune »

Par Leslie Singla
perpignanais barcelone

Les Français installés à Barcelone viennent des quatre coins de l’Hexagone. Certains ont grandi à seulement 200 kilomètres de la capitale catalane. Témoignages de Perpignanais.

« Je souhaitais vivre dans un autre pays, ayant beaucoup voyagé, c’était important pour moi d’être proche de ma famille » raconte Thiffany arrivée en février dernier à Barcelone. Une fois ses études terminées, la capitale catalane semble être naturellement la destination idéale pour la jeune femme, dont les parents résident à Saint-Cyprien. Pourtant à première vue, ce n’était pas dans ses plans de vie. « J’avais passé un week-end en 2019, mais je n’étais pas convaincue, pas séduite par la gastronomie. Alors que finalement c’est une belle surprise, c’est une jolie ville avec le soleil, je m’y sens bien » confie-t-elle avec enthousiasme.

perpignanais francais barceloneSi aller chercher ses croissants à Collioure lui manque, elle peut « être présente pour les anniversaires des proches ». Cette proximité entre les deux villes, a également attiré Victoria. « C’est un sacré avantage » affirme cette étudiante en dentaire. « J’avais envie de découvrir d’autres horizons, vivre dans une grande ville, tout en étant proche de Perpignan et de ma famille » raconte-t-elle rassurée.

Elle pose ses valises à Barcelone il y a quatre ans, une fois le bac en poche. Au fil des années, sa vision de sa cité d’origine évolue. « Désormais je prends beaucoup plus de plaisir à y aller pour un week-end ou des vacances » assure-t-elle, tout en étant enchantée du mode de vie espagnol.

Les Catalans du Nord

Pour Rémi, vivre à Barcelone n’est pas un réel dépaysement. « C’est un copier-coller, c’est Perpignan en mieux, en version améliorée » raconte le Français de 36 ans, dont l’enfance a été bercée par les paellas et drapeaux catalans. « La Diada ne me surprend pas tellement, même s’il y a plus de monde dans les rues ici, l’ambiance me rappelle les matchs de l’USAP l’équipe de rugby de ma ville » poursuit-il en riant. « Les Perpignanais adorent Barcelone, on est fiers d’être Catalans, peut-être encore plus que les Catalans d’Espagne ».

remi perpignan barceloneComme beaucoup d’expatriés, le côté cosmopolite séduit et « le luxe » de pouvoir faire un aller-retour dans la journée en cas de besoin. Quant aux perspectives d’emploi offertes par Barcelone, elles restent un atout incontestable pour ce consultant en achat. Arrivé en 2008, « ça m’a déjà traversé l’esprit de rentrer mais pas à Perpignan, je n’aurai certainement pas eu autant de possibilités professionnelles » relate-t-il. Comme pour Thiffany, s’installer à nouveau dans sa ville d’origine n’est pas au programme, « je ne me verrais plus repartir » assure la Française.

Recommandé pour vous