26 juin 1977 : le jour où Barcelone est sortie du placard

Par Karim Joutet

Le 26 juin 1977, Barcelone accueillait la première manifestation LGBT d’Espagne quelques années après la fin de la dictature. Retour sur cette sortie du placard qui s’est déroulée dans la capitale catalane.

Par Karim Joutet, fondateur de l’école Espagnol Pas à Pas et président de l’association Barcelone Accueil.


En 1977, la Ley de Peligrosidad y Rehabilitación Social – Loi de dangerosité et réhabilitation sociale – était toujours en vigueur. Votée en 1970 sous le franquisme, cette loi condamnait non seulement les actes sexuels entre personnes de même sexe mais aussi les associations, les rencontres ou quelconque expression (verbale ou vestimentaire) qui puisse supposer une « inclination sexuelle ». La condamnation pouvait aller de la simple amende, à une peine de prison ou encore un enfermement dans un centre psychiatrique. Il existait deux centres de réhabilitation en Espagne pour recevoir les personnes condamnées : celui de Cadiz pour les « homosexuels de naissance » et celui de Huelva pour les « homosexuels permissifs ».

En réponse à cette loi, l’activiste Armand de Fluvià a créé clandestinement une association appelée Mouvement Espagnol de Libération Homosexuelle (MELH). Des bulletins étaient imprimés en Catalogne et distribués en France pour informer sur la situation des homosexuels sous Franco. Comme il l’explique lui-même dans un article de la revue DivÈrsia, de l’Université Pompeu Fabra : « Pour que la police ne nous découvre pas, nous réalisions les originaux à Rubí avec une vieille machine à écrire et nous les dupliquions. Une fois le travail terminé, nous allions à Perpignan et nous les envoyions à Paris où les exemplaires étaient envoyés aux abonnés ».

Une journée hors du commun

Après la mort de Franco, Armand de Fluvià créa le Front d’Alliberament Gai de Catalunya en 1975, collectif encore existant aujourd’hui. La même année, le FAGC a appuyé la création de l’Institut Lambda à Barcelone (aujourd’hui Casal Lambda), le premier centre culturel et de services pour les homosexuels en Espagne.
Le 26 juin 1977, le FAGC a organisé à Barcelone la première manifestation LGBT en Espagne.

LGBT EspagneLa marche était organisée sur les Ramblas et réunissait également le mouvement féministe, les associations de voisins et les syndicats. Malgré la Ley de Peligrosidad y Rehabilitación Social toujours en vigueur, pour la première fois en Espagne, un groupe de personnes défilait dans la rue pour revendiquer les droits pour la communauté LGBT. « Nous devions obtenir notre liberté au moment où le reste de la population obtenait la sienne », a déclaré dans la presse Eliseu Picó, l’un des fondateurs du FAGC.

La manifestation a remonté presque l’intégralité des Ramblas jusqu’au moment où la police a chargé les manifestants. Les personnes réunies ont alors été dispersées avec des balles en caoutchouc qui ont fait trois blessés graves.


Lire aussi : Ocaña, l’icône controversée de la Barcelone des années 70


Par la suite, le FAGC n’a cessé de jouer un rôle important dans la reconnaissance des droits des homosexuels en Catalogne et en Espagne. En 1979, il convoque une manifestation pour revendiquer la légalisation des organisations gays qu’il obtiendra finalement en 1980. Quant à la Ley de Peligrosidad y Rehabilitación Social, utilisée systématiquement pour réprimer l’homosexualité et la transexualité en Espagne à la fin du franquisme, elle sera modifiée en 1983 et définitivement supprimée le 23 novembre 1995.

LGBT Espagne

Recommandé pour vous

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Vous pouvez les désactiver si vous le souhaitez. Accepter

Politique de privacité