Barcelone secrète : 10 pépites cachées à découvrir

Publié le Mis à jour le
pépites cachées barcelone

Barcelone a bien plus de choses à voir que la Casa Batlló, le Camp Nou et la Sagrada Família. Dans ses quartiers où les touristes ne vont jamais se cachent de véritables petits trésors.

Photo : Parc de l’Espanya Industrial, Altariss

Bien loin des supertouristiques Ciutat Vella et Eixample, Barcelone cache dans ses quartiers reculés de véritables pépites qu’il vaut la peine d’aller découvrir. Voici 10 choses à voir absolument dans les quartiers secrets de Barcelone.

La mosaïque inconnue de Gaudí

Toutes les œuvres de Gaudí ne se trouvent pas dans l’Eixample ou à Gràcia. Bien loin de là, à Sant Andreu, se trouve l’un de ses travaux les plus méconnus : une mosaïque colorée, qu’il a dessinée alors qu’il était encore étudiant. Elle se trouve dans la petite église néogothique de Sant Pacià, construite en 1881 par l’architecte Joan Torras Guardiola.

pepites cachées barceloneGaudí était alors son élève, et il réalise la mosaïque que l’on peut encore admirer aujourd’hui au centre de l’église. Le style et bien différent de celui qu’on lui connaît aujourd’hui : des formes géométriques, quelques motifs floraux et les lettres grecques Alpha et Omega, symboles du début et de la fin selon l’Apocalypse. Un vrai petit secret de Sant Andreu, bien gardé.

Adresse : Església de Sant Pacià, 08030 Barcelona

Un palais français sur les hauteurs de Barcelone

Sur les hauteurs de Barcelone, dans le quartier haut de Montbau à Horta-Guinardó, se cache un palais tout droit sorti de la campagne française : le Palau de les Heures. Un singulier château commandé par l’entrepreneur Josep Gallart à la fin du XIXème siècle, qui avait fait fortune à Porto Rico et désirait se faire construire une résidence d’été hors de Barcelone.

pépites cachées barceloneSur un terrain de presque 30 hectares, un ami architecte lui crée un palais inspiré des châteaux du sud de la France, avec une terrasse à balustrade, quatre tours pointues et un magnifique jardin. Le Palau de les Heures doit son nom aux sculptures à forme de lierre sur sa façade, lierre se disant “heura” en catalan. Plus tard, le château a été la résidence assignée du président de la République Manuel Azaña et le président de la Generalitat Lluís Companys y a séjourné, avant qu’il ne soit abandonné. Il a finalement été restauré par la municipalité de Barcelone, et accueille aujourd’hui une fondation de l’Université de Barcelone. Les jardins sont ouverts au public.

Adresse : Palau de les Heures, 08035 Barcelona

Le Baiser de la Mort

“El Petó de la Mort”, en catalan, est une sculpture impressionnante qui se trouve dans le cimetière monumental de Poblenou. Elle est faite de marbre et représente un squelette ailé, symbolisant la Mort, déposant un baiser sur la tempe d’un jeune homme. Cette œuvre est attribuée à l’atelier de Jaume Barba et a été réalisée en 1930 pour décorer la tombe de l’entrepreneur dans le textile Josep Llaudet Soler.

pepites cachées barcelonePhoto : Dancing with the clown

Son épitaphe fait d’ailleurs référence à la sculpture, avec des vers du poète catalan Jacint Verdaguer :

« Mes son cor jovenívol no pot més.
En ses venes la sanch s’atura y glaça.
Y l’esma ja perduda, la fe abraça,
sentint-se caure de la mort al bes. »

… que l’on pourrait traduire par “Mais son jeune cœur n’en peut plus ; dans ses veines son sang s’arrête et se congèle. Et son souffle perdu embrasse la foi, en se sentant tomber sous le baiser de la mort”. C’est certainement la sculpture la plus connue de tout le cimetière de Poblenou, qui vaut clairement le détour. Des visites guidées sont d’ailleurs organisées pour le découvrir en détail.

Adresse : Cementiri de Poblenou, Av. d’Icària, 204, 08005 Barcelona

Le “Notting Hill” barcelonais

Pour un peu d’évasion tout en restant à Barcelone, rendez-vous au “Notting Hill barcelonais”. Cet endroit, de son vrai nom Passatge de Tubella, se trouve dans le quartier Les Corts de Sarrià. Le passage doit son charme aux petites maisons colorées qui se succèdent, avec leurs jolis jardins, donnant un air d’architecture anglaise.

pépites cachées barcelonePhoto : Icono Serveis

Ces maisons sont construites en 1925 sur le terrain du commerçant Joan Tubella i Soler pour y accueillir les familles des ouvriers qualifiés des usines de Les Corts et de Sants, tout près. Mais le passage est aujourd’hui connu entre les Barcelonais du quartier comme l’une des rues les plus mignonnes et romantiques de la ville.

Adresse : Passatge de Tubella, 08014 Barcelona

Une petite place de village, dans la capitale

On a beau être dans la grande capitale catalane, la petite place de Masadas donne plutôt l’impression d’un village. Elle se trouve dans le quartier de la Sagrera, à Sant Andreu, une zone assez éloignée du centre de Barcelone. Cette mignonne petite place a été édifiée vers 1876 sur les terres de Pacià Masadas i Teixidó, qui était avocat et député.

pepites cachées barcelonePhoto : Sergi Alcàzar/El Nacional

On y construit d’abord un marché, mais il est détruit dans les années 1990 pour laisser place à l’agréable petite place que l’on connaît aujourd’hui, avec ses arbres et ses arches blanches. On peut aujourd’hui y faire un tour et boire une bonne birra ou manger quelques tapas sur les terrasses des établissements qui s’y trouvent.

Adresse : Plaça de Masadas, 08027 Barcelone

Un gigantesque parc futuriste

Juste à côté de la gare de Sants, dans le quartier du même nom, se trouve le parc le plus impressionnant de Barcelone : le parc de l’Espanya Industrial. Un grand lac parsemé d’îlots et de passerelles en bois, de fontaines et de statues mythologiques, des gradins blancs, 9 immenses phares et un dragon de métal entre les cyprès.

pépites cachées barceloneCe parc de géants a été construit dans les années 1980, avec pour objectif d’être prêt lors des jeux Olympiques de Barcelone, sur les terrains d’anciennes usines. C’est d’ailleurs l’usine España Industrial, première entreprise de coton du pays et fermée en 1969, qui a donné son nom à ce parc de géants. Aujourd’hui, c’est certainement le parc le plus futuriste de la ville.

Adresse : Parc de l’Espanya Industrial, Carrer de Muntadas, 1, 08014 Barcelona

Les maisonnettes colorées de Bon Pastor

Toujours dans Sant Andreu, mais dans le quartier de Bon Pastor, se trouvent quelques rues aux toutes petites maisons colorées, avec seulement un rez-de-chaussée et parfois un tout petit jardin. Ce sont les “casas baratas” ou ‘maisons bon marché’ de Bon Pastor, 784 d’entre elles ont été construites en 1929 pour accueillir des familles précaires ou des émigrés sans le sou.

pepites cachées barceloneÀ l’époque, ce n’est pas le grand luxe : des maisons d’à peine 40 mètres carrés par famille, construites avec des matériaux bon marché, sur un terrain inondable et où les habitants étaient livrés à eux-mêmes. Et pourtant, les 3000 personnes qui y ont vécu en ont fait de jolies petites maisons colorées, et le quartier est aujourd’hui beaucoup plus sain et dynamique, un endroit agréable et tranquille pour se promener et découvrir cette facette cachée de l’histoire de Barcelone.

Adresse : Carrer de Salomó, de la Floresta, de la Tallada, de Sentís, à El Bon Pastor, 08030 Barcelona

Un château en haut d’une colline

On se croirait presque dans un conte de fées : en haut d’une colline, le château de Torre del Baró domine le quartier de Nou Barris. Cette tour n’a rien d’ancien, puisqu’elle a été construite au XXème siècle avec le projet d’y situer un hôtel. Mais le projet est avorté et la construction reste abandonnée durant plus de 50 ans, avant d’être finalement rénovée et munie d’un mirador par la mairie en 1989.

pépites cachées barcelonePhoto : Eurocatalana

Son nom, lui, est historique : il fait référence à une ancienne tour qui se situait sur le territoire actuel de Nou Barris, et détruite en 1714, durant la guerre de succession. Aujourd’hui, le château de Torre del Baró est LE symbole du quartier, et on peut y monter pour faire une visite guidée et profiter de la vue sur Barcelone. C’est d’ailleurs certainement le mirador le plus original de la ville.

Adresse : Castell de Torre del Baró, Ctra. Alta de les Roquetes, 309, 08033 Barcelona

Une vue magnifique sur Barcelone, la mer et Collserola

Pas besoin de payer le Park Güell ou le Tibidabo, ou bien de gravir Montjuïc pour avoir une vue imprenable sur Barcelone. À Nou Barris se situe un parc qui offre bien plus : une vue sur Barcelone, la Méditerranée et Collserola à la fois.

pepites cachées barceloneC’est le parc del Turó de la Peira, situé sur une colline de 140 mètres de hauteur et couronné par un agréable mirador. Un véritable petit poumon vert de 7 hectares, où l’on trouve aussi des aires de jeux, une zone pour chiens et des tables de pique-nique, idéal pour une petite sortie d’après-midi.

Adresse : Parc del Turó de la Peira, 08031 Barcelone

Un parc instagrammable

Qui a dit que le parc le plus historique et le plus photogénique était celui de la Ciutadella ? Le parc central de Nou Barris n’a pas grand-chose à lui envier : c’est l’un des plus grands espaces verts de la ville, avec presque 17 hectares et plus de mille arbres. On peut y voir de nombreuses fontaines et étangs, des passerelles sur l’eau, mais aussi des structures artistiques servant de lampadaires.

pepites cachées barcelonePhoto : Landezine

C’est aussi un lieu historique, car on y trouve de très anciennes maisons datant du XVIIème et du XVIIIème siècle, réhabilitées aujourd’hui en institutions municipales. L’ancien Institut mental de la Santa Creu, ouvert jusqu’en 1986 et aujourd’hui à l’abandon, vaut aussi le détour. Enfin, on peut y voir une partie d’un ancien aqueduc qui apportait de l’eau à Barcelone depuis le Maresme, au XIXème siècle. Ce parc est tellement impressionnant et bien pensé qu’il a gagné un prix international d’architecture urbaine en 2007.

Adresse : Parc Central de Nou Barris, Plaça Major de Nou Barris, 1, 08042 Barcelona

À lire aussi : La Rambla de Barcelone décorée de fleurs, ce week-end

medecin français à Barcelone

Recommandé pour vous