Search for content, post, videos

Politique : le bilan 2012

députés français de l'étranger

L’année 2012 a été riche en événements politiques de part et d’autre des Pyrénées.  Equinox Radio a suivi de près élections et rebondissements. Retour sur une année charnière.

Deux ministres français à Barcelone

Eric Besson, Ministre de l’Industrie, de l’Energie et de l’Economie numérique, a été le premier candidat aux législatives de la 5ème circonscription des Français de l’étranger, avant de finalement décider d’abandonner la vie politique. Réécouter son interview.
David Douillet, secrétaire d’Etat chargé des Français de l’étranger, est lui aussi passé par la capitale catalane un peu avant les élections présidentielles. Réécouter son interview.

Automne 2012, la campagne pour les élections en Catalogne

Suite à la manifestation du 11 septembre 2012, rassemblant 1,5 million de personnes réclamant l’indépendance de la Catalogne, Artur Mas, président de la Communauté Autonome convoque des élections anticipées.

Equinox a suivi la campagne et interviewé les principaux partis en lice.

Ramon Espadaler, Unió Democràtica de Catalunya. Réécouter l’interview.

Oriol Pujol, CDC. Réécouter l’interview.

Gemma Calvet, ERC. Réécouter l’interview.

Interview de Miquel Iceta, PSOE. Réécouter l’interview.

Nuria de Gispert, présidente du Parlement de Catalogne. Réécouter l’interview.

Josep Anglada, Plataforma per Catalunya. Réécouter l’interview.

Alberto Rivera, Ciutadans. Réécouter l’interview.

Première élection pour la circonscription des Français de Barcelone

En 2012, près d’un million et demi de Français vivant à l’étranger ont voté pour la première fois pour leur propre représentation à l’Assemblée Nationale. Au total, onze députés représentent les Français de l’étranger. Le député élu de la 5ème circonscription des Français de l’Etranger représente ses compatriotes résident en Espagne, au Portugal, en Andorre et à Monaco. C’est Arnaud Leroy (PS) qui a remporté l’élection avec 52,7% des suffrages face à la candidate UMP Laurence Sailliet (47,3%).

Au premier tour, Laurence Sailliet était arrivée en tête avec 31,9% des suffrages, devant Arnaud Leroy (30,5%), Caroline Punset (EELV 9,5%),  Juliette Estivill (FDG 8,6%) et Alain Lavarde (FN 6,5%). La candidate UMP, longtemps donnée gagnante dans une circonscription où Nicolas Sarkozy avait recueilli 53,4% des voix en mai dernier et qui comprenait Monaco et Andorre, bastions de droite, n’a pas réussi à fédérer entre les deux tours. Elle a attendu les résultats définitifs tard dans la nuit pour prendre acte de sa défaite via un communiqué: “J’ai longtemps imaginé un message de victoire. Je me refusais à envisager la défaite afin de ne pas altérer toute la force et l’énergie que j’ai pu mettre dans cette campagne […]. Je ne sais pas quels seront mes choix pour l’avenir, mais je veillerai à pérenniser ce que nous avons construit ensemble.”

L’abstention restera la grande gagnante de ces premières élections de députés des Français établis hors de France puisque la participation a tout juste atteint les 20% au premier et au second tour dans la circonscription.

Le jeune député, remarqué par le Huffington Post pour faire partie des “belles gueules de l’Assemblée”, a été élu secrétaire de la commission du développement durable et siège par ailleurs au bureau du groupe socialiste. Il a donné une interview à Equinox Radio quelques mois après son élection. Réécouter l’interview.