Search for content, post, videos

Louer, partager, recycler… c’est tendance!

Le partage ou sharing, c’est la nouvelle tendance un peu partout dans le monde, mais particulièrement à Barcelone, ville toujours très en avance sur les modes de consommation alternatifs. État des lieux des différentes initiatives disponibles dans la capitale catalane dans l’émission le Cercle du 17 novembre. 

Photo: J. Punti

Par nécessité économique, démarche citoyenne, souci de l’environnement ou toutes ces raisons à la fois, nous achetons moins et voulons profiter au maximum des objets, notamment en les partageant ou en leur offrant une seconde vie. Une nouvelle façon de vivre et de consommer, évitant le gaspillage, les achats inutiles et/ou aider ceux qui ont moins.

Les systèmes de sharing

Pour se déplacer dans Barcelone, pour garder vos meubles ou pour de nombreuses autres situations, n’achetez plus, optez pour les systèmes de sharing.

Pour le vélo, prenez un abonnement Bicing à l’année qui coûte 47,16 euros et vous permettra de vous déplacer gratuitement tout au long  de l’année (les 30 premières minutes de trajets sont gratuites).

La société Avancar propose des voitures louables à l’heure. Ultra-simple, ce système permet de louer une voiture non loin de chez soi, pour une heure ou une journée. Pas besoin de passer par un comptoir pour récupérer le véhicule ou de faire le plein avant de le rendre, tout est automatisé et compris dans le tarif (à partir de 6€ de l’heure).

La jeune start-up Letmespace, lancée par deux Français, propose le premier garde-meuble online entre particuliers. L’entreprise met en relation des personnes ayant des espaces peu utilisés (grenier, cave, pièce vide, garage, etc.) avec des personnes recherchant des espaces de stockage. L’opportunité pour ceux qui cherchent de profiter de prix inférieurs aux sociétés classiques et pour ceux qui louent de se constituer un revenu complémentaire.

Recycler ou échanger

Pour les livrophages, il existe de nombreuses librairies low-cost qui proposent des livres d’occasion comme Re-Read. Le concept est simple: 1 livre 3 euros, 2 livres 5 euros, 5 livres 10 euros.

De nombreux bars ou magasins proposent également d’échanger ses livres (ou book crossing), c’est le cas de certaines boulangeries Supan, de l’épicerie française Chez Vous ou encore du bar-restaurant du Teatreneu à Gracia.

Brader ou donner

Des braderies d’entraide françaises sont également organisées tout au long de l’année. Laetitia Attal en est l’une des organisatrices:

 Prochaine braderie le samedi 29 novembre.

Aurélie Combriat, autre Française de Barcelone, a récemment créé un groupe sur Facebook appelé “Yo te doy”. Au lieu de jeter des objets dont on ne se sert plus, on poste une annonce sur le groupe afin de leur offrir une nouvelle vie et d’aider les autres. Les annonces sont publiées en français et en espagnol, on y retrouve des livres, des meubles et même des vêtements.

Enfin Coralie Duriez organise quant à elle des cafés-croissants solidaires. Le principe: se réunir autour d’un café et de viennoiseries chaque mois pour faire des rencontres  dans une ambiance conviviale et reverser les gains à une association locale. Les explications de l’organisatrice:

Prochain café solidaire le vendredi 21 novembre. Infos et inscriptions: Coralie mcduriez@free.fr ou Bénédicte benedictebodard@gmail.com

Et vous, connaissez-vous d’autres initiatives pour consommer différemment? N’hésitez pas à nous laisser un commentaire ou à nous contacter pour partager vos bons plans.

Retrouvez toute l’actu barcelonaise chaque lundi dès 22h dans le Cercle en direct sur Equinox Radio Barcelone.