Search for content, post, videos

Hommage à Barcelone

visiter sagrada familia

Pourquoi y venir? Pourquoi y rester? Quel est ce charme étrange qui attire vers cette ville? Pour débuter l’année 2016 comme il se doit, voici notre Hommage à Barcelone. A ses ruelles, à sa vibrante énergie, à son histoire, à ses habitants.

Photo Cathy Dogon

Venir

Barcelone a longtemps fait figure de parent pauvre auprès de Madrid. Il suffit de regarder des photos du parc Güell dans les années 80 : un état de négligence, dû au manque d’entretien. Gaudi n’était connu que de quelques étudiants en architecture, était référé comme “ce fou de Catalan” par le reste de l´Espagne. Or il n’y a pas de Barcelone sans Gaudi, et la Sagrada Familia en est maintenant le fier symbole. Le Parc Güell ainsi que le Palau Güell font partie du patrimoine de l’humanité. Une belle revanche.

Rester

Barcelone séduit, envoûte. Une fois passé le stade du touriste de base, avoir visité ses monuments, bronzé sur ses plages, vu les fontaines magiques, on se surprend à vouloir y revenir. Barcelone vous prend, s’infiltre insidieusement, vous tient. On s’amuse des perruches dans les palmiers, on admire les sculptures à ciel ouvert, on se perd dans le Born, on déniche des petites boutiques qu’on espère retrouver. On contemple la vue depuis le parc Güell ou le Tibidado. Et on se dit pourquoi pas?

Investir

L’ouverture au reste du monde grâce aux Jeux Olympiques en 1992 a projeté la ville au même niveau que beaucoup de capitales européennes, l’obligeant à effectuer une opération de chirurgie esthétique urbaine. Une émigration d’un nouveau type a peu à peu changé son visage, de sorte qu’elle est devenue cosmopolite, branchée, recherchée et adulée pour son esprit créatif et innovant. Gastronomie, design, mode, histoire, un quatuor gagnant qui amène de plus en plus d’entrepreneurs à s’investir dans son économie. Il est vrai que la crise a poussé beaucoup d’Européens à rentrer chez eux et beaucoup de locaux à partir. Pourtant… nombre se rappellent de leur séjour avec nostalgie, en se promettant de revenir dès que l’occasion s’y prêtera.

“Seny e Rauxa”

Seny e Rauxa est l’esprit de la Catalogne : un mélange de bon sens et de folie, d’équilibre et de passion. Du chic Eixample au populaire Poble Nou en passant par le branché de Gràcia, elle change de peau. Quand on croit la connaître, elle se montre encore sous une autre facette avec sa faune nocturne, ses discothèques et ses “afters”. Quand vous aurez vu une tour humaine, mangé des calçots, fait une randonnée à Montserrat, goûté aux panallets, alors, vous commencerez à vous sentir part de la Catalogne. Lorsque que vous vous serez habitué au soleil quasi constant (et on s’habitue vite), à son rythme souterrain, au pouls de ses fêtes, que vous irez de la Mercé à la San Jordi en passant par la San Joan; alors Barcelone sera en vous et peut-être même pour toujours.