Search for content, post, videos

Notre Avis – Jamboree, le club hip-hop de la Plaça Reial à Barcelone

La mythique Plaça Reial abrite de nombreux lieux. Restaurants, bars, hôtels, mais aussi, au numéro 17, le Jamboree et le Tarantos Club. Les deux endroits forment une seule et même boîte de nuit. Elle nous promet la meilleure sélection de r’n’b, hip-hop, dancehall et rock-indie de Barcelone. J’ai été voir ça de plus près.

Avec sa façade noire et rouge, le Jamboree attire l’oeil discrètement sur la Plaça Reial. Ce lieu est loin d’être nouveau. À l’origine, il s’agit d’un club de jazz historique de Barcelone. Depuis 1960, des artistes se produisent plusieurs fois par semaine, faisant du Jamboree une véritable référence dans la capitale catalane. Au-dessus du club de jazz, il y a aussi Los Tarantos, un tablao de flamenco. Les visiteurs peuvent y admirer des spectacles d’une trentaine de minutes tous les jours. Mais le local a plusieurs facettes.

Depuis 1993, à partir de 0h, les deux salles se transforment en une boîte de nuit. L’emplacement central me séduit déjà. Les bars de la place et du quartier Gòtic permettent de faire un before à proximité. Pour entrer, on peut trouver des listes sur internet, sur les événements Facebook ou auprès des promoteurs qui traînent aux abords de la Plaça Reial, si on a de la chance. Les réductions varient selon les jours. Sinon, l’entrée vous coûtera 10 euros sans consommation, tout de même. Peu de clubs se le permettent. Mais le prix n’a pas l’air d’effrayer tout le monde. Les vendredis et samedis soirs vers 2h30-3h, il faut souvent s’armer de patience vu le nombre de personnes qui font la queue et attendre sagement son tour. Quand c’est à nous, il ne faut pas se laisser intimider par les videurs, pas commodes au premier abord. On esquissera un petit sourire pour tenter d’attirer la sympathie, mais pas trop non plus au risque de s’attirer un regard noir ou de paraître louche si on est trop enjoués.

Deux ambiances

Une fois l’entrée réussie, on peut descendre les escaliers. C’est un peu comme si on descendait dans une cave. Nous y voilà. Briques rouges au mur, musique plutôt hip-hop, rythmée par quelques tubes du moment. Sur la gauche, les gens affluent vers le bar. Sur la droite les gens dansent. Des colonnes et voûtes découpent la salle en plusieurs recoins, ce qui donne une atmosphère plutôt plaisante. Nous sommes loin des boîtes de nuit ultra modernes mais le lieu a son charme. Le Jamboree est l’une des rares boîtes où les gens tournent dos au DJ et sont face au carré VIP situé en face. Un phénomène insignifiant mais qu’il faut préciser. Du côté de la fréquentation, les gens se mélangent, il y a des touristes comme des locaux. Même impression pour le style vestimentaire, on y voit un peu de tout.

Une consommation coûte 10 euros, un prix correct comparé à d’autres clubs barcelonais. Pour changer d’air, on monte d’un étage. Nous arrivons dans la salle Los Tarantos où résonnent bel et bien des chansons rock indie, comme promis. Rien à voir avec la salle du bas, mais on y danse facilement aussi. Certains habitués diront que la playlist ne varie pas assez et d’autres seront ravis que plusieurs hits ne manquent jamais à l’appel.

En résumé, le Jamboree et le Tarantos sont parfaits pour ceux qui souhaitent une soirée sans prise de tête. Je recommande ce lieu pour ceux qui apprécient de sortir dans des endroits plutôt décontractés, surtout pour les filles on peut laisser chez soi les talons. Les deux salles offrent deux ambiances différentes, c’est plutôt un bon point pour satisfaire tout le monde ou si on se lasse assez rapidement. L’atmosphère est bien différente des autres lieux barcelonais. Attention, si vous aimez seulement le bling-bling ou l’underground, fuyez bien entendu.

Infos pratiques – Club hip-hop Barcelone

Ouvert du lundi au dimanche à partir de 0h

Site officiel ici.

Prix: 10 euros l’entrée

Adresse: Plaça Reial 17, 08002 Barcelona

Transports: Métro Liceu (ligne 3) – Bus: 14, 59, 91, N9, N12, N15