Un village catalan veut quitter officiellement la Catalogne

Par le 20 juillet, 2017 Actu Barcelone

Alors que le débat de l’indépendance catalane face à l’Espagne fait rage, un village près de Tarragone va à contresens et souhaite quitter officiellement la Catalogne.

Batea, commune de 2000 âmes prés de Tarragone, à une heure au sud de Barcelone, crée depuis hier la polémique. Le maire de ce village Joaquim Paladella demande à quitter officiellement la Catalogne gérée administrativement par la Generalitat pour se rattacher à la communauté voisine d’Aragon. Le premier édile se plaint d’être discriminé par le gouvernement de Catalogne. Objet du courroux : le refus de la Generalitat d’octroyer 30 places supplémentaires au sein de la maison de retraite locale, ainsi que l’installation d’un parc d’éoliennes.

Joaquim Paladella ne plaisante pas et affirme avoir demandé un rapport administratif à la sous-délégation du gouvernement espagnol à Tarragone pour explorer les voies juridiques afin de se détacher de la Catalogne pour se greffer administrativement à l’Aragon. Le Maire souhaite également rencontrer le plus rapidement possible le président catalan Carles Puigdemont.

Indignation

Soucieux de vouloir écouter les citoyens de son village, le maire veut organiser un référendum pour quitter la Catalogne. « Nous nous sentons absolument catalans, mais il est évident que la Catalogne que nous aimons n’est pas celle qui nous discrimine de cette manière » confiait Joaquim Paladella hier à nos confrères de la radio Rac1.

Du côté du gouvernement catalan, on relativise, signalant que la ministre en charge du dossier Meritxell Borràs est disponible pour parler avec le maire et rappelant au passage que Batea dispose d’une maison de retraite avec 30 places, sans qu’il n’y ait de liste d’attente.

En revanche du côté de l’association indépendantiste Assemblea Nacional Catalana (ANC), on est furieux. Dans un communiqué, l’ANC fait part de son « indignation, [sa] honte et [son] impuissance » face à la proposition du maire de Barea. « On ne peut pas faire n’importe quoi pour obtenir des places dans une maison de retraite » s’agace l’association.

Nico Salvado

Fondateur d'Equinox, directeur d'antenne et animateur de l'émission "Les News de Barcelone" du lundi au jeudi de 17h à 19h sur Equinox Radio.