Moins d’argent pour les Français de l’étranger

Par le 23 août, 2017 Economie

La France est à la diète et le Ministère des Affaires étrangère est invité à participer au régime qui se traduit par une annulation de plus de 165 millions d’euros de crédits.

Emmanuel Macron l’avait promis pendant la campagne présidentielle, la France va subir une cure d’économie afin de tenter de réduire son déficit. Le Ministère des Affaires étrangères ne sera pas épargné. Le Quai d’Orsay devra se passer de la ligne des 165 millions d’euros de crédits de paiement inscrits au programme “Action extérieure de l’Etat” dont dépendent les Français de l’étranger.

Différents programmes seront impactés comme l’“action de la France en Europe et dans le monde”, la “diplomatie culturelle et d’influence” et les “Français de l’étranger et affaires consulaires”. Il faut donc s’attendre à une réduction de budget sur le réseau des Alliances françaises et instituts culturels français à l’étranger, les subventions de l’Agence pour l’Enseignement du Français à l’Étranger (qui gère le réseau d’établissements français à l’étranger) et le fonctionnement des ambassades et des consulats. A ces 165 millions de réduction, il faut ajouter les 3,5 millions de l’ancienne réserve parlementaire qui à l’heure où nous écrivons ces lignes n’ont toujours pas été réaffectés à un mécanisme qui permet de soutenir les associations des Français de l’étranger.

Réponse du ministre des Affaires étrangères

La questions du financement des Français de l’étranger va faire rage dans la campagne sénatoriale de septembre où 6 sièges représentant les Français établis hors de France sont remis en jeu. De son côté, la député des Français d’Espagne, Portugal, Andorre et Monaco Samantha Cazebonne (majorité présidentielle) semble s’intéresser à ce projet épineux. Au parlement, l’élue est bien positionné pour garder un œil sur le sujet puisqu’elle est membre permanente de la commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale.

Au début du mois, lors des séances de questions au gouvernement devant la représentation nationale, la députée à demandé à Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires Etrangères, si « le quai d’Orsay continuera à s’engager auprès des Français expatriés qui font rayonner la France dans le monde ». Le ministre s’est alors voulu rassurant en réaffirmant que les Français de l’étranger restaient une priorité du Quai d’Orsay, aussi bien au niveau du réseau consulaire que sur le thème de l’enseignement avec une non modification de l’octroi des bourses pour les plus modestes.

Après les paroles on attendant désormais les actes concrets.

 

Nico Salvado

Fondateur d’Equinox, directeur d’antenne et animateur de l’émission « Les News de Barcelone » du lundi au jeudi de 17h à 19h sur Equinox Radio.