Search for content, post, videos

Euphorie au siège de Carles Puigdemont

Durant cette soirée électorale, tous les candidats ont installé des sièges de campagne aux quatre coins de Barcelone pour suivre le dépouillement. Nos journalistes sur place nous racontent l’ambiance.

À Junts per Catalunya, le parti de Carles Puigdemont, l’ambiance est à la limite de l’euphorie. La soirée électorale du parti s’est remplie d’un coup. Les personnes présentes représentent plutôt l’ancienne Convergencià, la bourgeoisie catalane. Face aux résultats partiels annoncés, on sent la satisfaction et le soulagement, c’est une bonne surprise pour le parti. Les gens s’embrassent, se font des calins. Il faut savoir qu’il y a deux sièges de campagne: le premier dans un hôtel très chic de Barcelone et le second est à Bruxelles, où est présent Carles Puigdemont et ses proches.

À ERC, au contraire, l’ambiance a changé. Les personnes présentes ont l’air plus tendues qu’en début de soirée. Tous les responsables d’ERC se sont enfermés dans un bureau et refusent de descendre pour voir le public et répondre à la presse. Ils seraient d’une grande nervosité.

En revanche à Ciutadans, il y a quasiment personne et énormement de journalistes. Le parti a installé une grande scène Plaça Espanya pour y faire une fête. Même si Ciutadans arrive premier, l’ambiance risque d’être calme puisque les militants de C’s ne sont pas habitués à sortir dans la rue, un tel choix de soirée paraît même étrange de la part du parti.