Search for content, post, videos

Violente épidémie de grippe en Catalogne

Les médecins sont unanimes: la Catalogne fait face à une épidémie de grippe très virulente. Près de 30 personnes atteintes sont dans un état grave et le nombre de malades a triplé la semaine dernière.

L’épidémie de grippes se poursuit et s’accentue en Catalogne. En seulement une semaine, le nombre de personnes malades a triplé et 27 personnes sont actuellement hospitalisées dans un état grave. En ce début d’année, elle atteint 248,5 cas de personnes atteintes contre 100.000 en bonne santé. Au cours de la dernière semaine de l’année 2017, la maladie a touché 97 personnes sur 100.000 en seulement quelques jours.

Cette augmentation croissante n’est pas sans conséquences pour les services de santé. Plusieurs hôpitaux barcelonais, comme celui du Vall d’Hebron ou del Mar, s’accordent à dire que les urgences sont saturées. Le syndicat des Médecins de Catalogne (MC) et la Fédération de Santé de CCOO considèrent que la situation est « insoutenable » et qu’elle s’avère particulièrement grave dans les centres de santé (CAP). Par exemple, à Sant Adrià le 2 janvier, deux médecins ont du effectuer 147 consultations en une matinée. Dans d’autres, le temps d’attente dépasse les trois heures. Des Barcelonais doivent même patienter 25 jours avant d’avoir un rendez-vous avec un médecin généraliste.

Forte hausse attendue

Les syndicats et médecins affirment que le pire est à venir. Selon les prévisions, l’épidémie de grippe pourrait atteindre un pic dans les prochaines semaines. Antoni Trilla, épidémiologiste de l’Hospital Clínic de Barcelone, a expliqué au journal El Periódico que cette saison, il y aura sûrement une augmentation du nombre de grippes et surtout des cas plus compliqués. La grippe serait plus violente et agressive chez les patients fragiles. De plus, en raison de la mutation du virus de la grippe, le vaccin est efficace chez seulement 25% des patients.

Toutefois l’Agence de Santé Publique de Catalogne a voulu se montrer rassurante. Elle a indiqué que les indicateurs sur l’activité grippale « présente un niveau qui correspond à l’activité épidémique croissante d’une saison de grippe habituelle ».