Search for content, post, videos

La Catalogne, meilleure région pour investir en Europe du Sud

Le classement du fDi Magazine (groupe Financial Times) place la Catalogne en pole position pour investir dans le sud de l’Europe en 2018 et 2019.

Voici une nouvelle qui va mettre du baume au cœur dans les milieux économiques catalans, plutôt refroidis par la grave crise politique traversée par la région au cours des derniers mois. Le ranking du Financial Times passe au crible 450 régions et villes d’Europe, et les note selon des critères de potentiel économique, qualité de vie, ressources humaines, productivité et connectivité. La Catalogne remporte donc la meilleure note et se hisse en haut du classement, juste devant Madrid, la Lombardie (Italie), Istanbul (Turquie) et Lisbonne (Portugal). Elle est également reconnue comme la région de plus de 4 millions d’habitants avec la meilleure stratégie pour capter les investissements étrangers, devant la Rhénanie-du-Nord-Westphalie (Allemagne), l’Ecosse et la Lombardie (Italie).

« Cette reconnaissance met en évidence que la Catalogne possède les actifs, le potentiel et la détermination pour se consolider comme l’une des régions les plus attractives d’Europe, se félicite le secrétaire des Entreprises et Compétitivité de Catalogne Joan Aregio, la Catalogne possède une position géostratégique privilégiée, une solide base industrielle, une économie ouverte au monde et très innovante. » 

Le secteur touristique, le plus touché par la crise politique

Si le pouvoir politique s’enthousiasme, les professionnels restent perplexes. Les effets de la crise indépendantiste ne semblent pas s’être dissipés pour tout le monde et il s’agit d’un classement plutôt « surprenant » pour Philippe Saman, directeur de la Chambre de Commerce française de Barcelone.

Selon une étude de l’école de commerce Esade, 46% des patrons catalans ont gelé leurs investissements lors de l’automne dernier et 25% assuraient qu’ils embaucheraient moins que prévu en 2018. Finalement, la consommation est repartie à la hausse en décembre, avec les élections qui promettaient une certaine stabilité politique, et les incontournables fêtes de fin d’année.

Le secteur touristique a été le plus impacté, avec une chute du chiffre d’affaires de 10 à 15% en octobre et novembre dernier. Selon plusieurs syndicats de patrons, si la baisse de la demande touristique se poursuit, elle pourrait engendrer une baisse de 8% des emplois dans le secteur au cours du premier trimestre 2018. La Catalogne reste toutefois la région la plus touristique d’Espagne avec plus de 18 millions de touristes entre janvier et novembre 2017.