Search for content, post, videos

Faut-il parler espagnol ou catalan en arrivant à Barcelone?

Nombreux se demandent, en arrivant à Barcelone, quelle langue apprendre en priorité. Eléments de réponse sur un sujet bien plus polémique qu’il n’y paraît.

Que parlent les Catalans?

Avant de répondre à la question, un petit état des lieux sur la situation linguistique catalane s’impose. En Catalogne, trois langues sont officielles. Tout d’abord, le catalan qui, depuis le statut d’autonomie de 1979, est désigné comme « propre à la Catalogne ». Les deux autres sont l’espagnol, langue commune et officielle dans toute l’Espagne – également appelé le castillan – et l’occitan gascon – parlé dans le val d’Aran, une vallée des Pyrénées. Pendant la dictature franquiste, le Caudillo a exercé une répression culturelle sur la Catalogne. Les publications en catalan ont été interdites dès la fin de la guerre civile et la langue a été interdite dans l’usage public et institutionnel. Suite à la mort de Franco, la transition démocratique a mis en place une politique linguistique ayant pour but de préserver cette langue et d’en étendre l’usage.

C’est pourquoi le catalan est, aujourd’hui, la langue parlée au gouvernement autonome de Catalogne et dans les institutions publiques. Les cours sont donnés en catalan à l’école et l’espagnol y est également enseigné (trois heures par semaine). Une enquête réalisée en 2008 par la Generalitat montrait que 32 % des Catalans identifient le catalan comme leur langue maternelle, 55 % l’espagnol et 4 % les deux langues à la fois. Par contre, 35 % expliquaient utiliser le catalan quotidiennement, 46 % l’espagnol et 12 % les deux. Ces chiffres permettent de mieux comprendre la réalité linguistique de la Catalogne et peuvent aider au moment de faire un choix dans l’apprentissage de l’une ou de l’autre.

Une question à laquelle il est devenu difficile de répondre

Pour la réalisation de cet article, une dizaine d’enseignants, d’universitaires et de spécialistes de l’espagnol ou du catalan ont été contactés. Une seule enseignante a répondu en acceptant d’être citée, et une seconde anonymement. Les autres spécialistes ont décliné notre invitation à s’exprimer. Ce silence montre l’aspect polémique d’une question pourtant si simple et légitime, que se demandent plusieurs expatriés en arrivant à la capitale catalane.

Doit-on apprendre l’espagnol ou le catalan? Selon une enseignante de catalan à l’étranger, la crise politique actuelle rend la langue, à nouveau, très politisée. Elle ajoute que des médias français comme Le Monde et Envoyé spécial ont diffusé des reportages dans lesquels on accuse les catalanophones d’être incapables de parler espagnol et de réprimer ceux qui le faisaient. Selon elle, ce décalage entre l’image médiatique et la réalité linguistique catalane, auquel s’ajoute une vision monolingue de l’État, explique pourquoi il peut être difficile de répondre aujourd’hui à cette question (pour voir le reportage d’Envoyé spécial en question, cliquez ici).

Une réponse tout en nuances

Maria José Calabuig est enseignante d’espagnol et de catalan à l’école de langues de l’Université Autonome de Barcelone. Elle explique : « Je suis bilingue espagnol et catalan. J’ai toujours étudié dans les deux langues et je n’ai jamais rencontré de problème. Au contraire, je crois que de grandir et de vivre avec le bilinguisme n’a que des avantages ». En revanche, elle comprend qu’un francophone qui arrive à Barcelone doive faire un choix.

Elle conseillerait d’apprendre en priorité l’espagnol, qui représente une opportunité de parler l’une des langues les plus parlées au monde. Cela lui permettra également de profiter du cosmopolitisme de la capitale catalane et de communiquer avec des personnes de tout horizon, sans passer par l’anglais. Néanmoins, si la personne souhaite s’installer et vivre en Catalogne, elle recommande d’apprendre le catalan : « Lorsque la personne étrangère trouve dans Barcelone son lieu de résidence idéal et décide d’y rester, c’est le bon moment pour apprendre le catalan ». Elle ajoute : « Apprendre une langue n’est pas seulement apprendre du vocabulaire ou des temps verbaux, c’est aussi connaître la culture et le mode de vie d’un endroit, afin de communiquer avec tous ses habitants ».


Lire aussi : Comment apprendre le catalan gratuitement à Barcelone?


L’espagnol est donc conseillé dans un premier temps à toute personne non hispanophone arrivant à Barcelone. Concernant le monde du travail, les entreprises n’exigent pas toujours une connaissance en catalan. Toutefois, si vous avez l’objectif de travailler dans des métiers en lien avec des secteurs de la fonction publique ou le droit, par exemple, il faut savoir que le catalan vous sera indispensable. Chaque personne doit donc trouver la réponse en fonction de sa situation, de la durée de son séjour et de ses projets sur place. Mais au-delà de l’aspect pratique, apprendre le catalan et l’espagnol reste la meilleure solution pour connaître au mieux votre société d’accueil, l’ensemble de ses habitants et sa culture.


Pour apprendre l’espagnol, rendez-vous sur le blog : Espagnol pas à pas