Search for content, post, videos

Faut-il interdire les calèches au centre-ville de Barcelone ?

barcelone

C’est l’une des attractions de Barcelone : des calèches tirés par des chevaux et baladant les touristes sur les voies automobiles adjacentes à la Rambla. Cette pratique s’apparente-t-elle à de la maltraitance animale ? Le débat reste vif alors qu’un cheval est mort d’épuisement la semaine dernière.

Drassanes, las Ramblas, Passeig de Colom, ces axes du centre-ville de Barcelone sont caractérisés par un flot ininterrompu de bus et de voitures ainsi que par une intense pollution atmosphérique et sonore. C’est dans cet univers pour le moins stressant qu’évoluent les chevaux chargés de faire visiter la ville à des touristes en recherche d’attractions “typiques” et originales.

Alors que la Catalogne est très fière d’avoir interdit les corridas en 2010 (effectif au 1er janvier 2012), le législateur devrait s’intéresser à ces pratiques commerciales présentant également une forme de cruauté envers les animaux. Le débat est d’autant plus vif qu’un cheval est mort d’épuisement le jeudi 13 août dernier à Barcelone. L’animal est tombé à terre suite à un coup de chaud. Il est resté agonisant en plein centre de la ville durant deux heures, le propriétaire de la calèche n’ayant pas jugé bon d’appeler un vétérinaire afin d’économiser les frais médicaux. Le cheval a finalement été sacrifié sur la voie publique pour mettre fin à ses souffrances.

Lancement d’une pétition

Suite à ce drame, une pétition a été mise en ligne pour demander à la Mairie de Barcelone une interdiction pure et simple de cette activité commerciale. Près de 30 000 personnes ont déjà signé, vous pouvez les rejoindre en cliquant ici.