Search for content, post, videos

Manifestation à Barcelone pour réclamer la désobéissance à l’Etat espagnol

indépendantisme catalan

Des milliers de personnes ont marché dimanche 29 mai dans la capitale catalane pour protester contre la décision du Tribunal constitutionnel de suspendre les lois catalanes contre la précarité. 

Le Tribunal constitutionnel, saisi par le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy, avait suspendu début mai certains articles de lois votées par le parlement catalan, en attendant de rendre une décision définitive sur leur conformité à la Constitution. Pour la cour, ces mesures visant à faciliter, entre autres, l’accès au logement et l’égalité hommes-femmes pourraient ne pas faire partie des compétences attribuées par la Constitution à la communauté autonome de Catalogne.


Lire aussi : Une république catalane avec un président “à la française”


60.000 personnes selon les organisateurs ou 8000 selon la police, nombreux étaient en tous cas les manifestants qui sont descendus dans la rue dimanche pour protester contre la suspension des mesures sociales adoptées par le parlement catalan. “Travail digne, droits sociaux et démocratie réelle” ou “désobéissance” étaient quelques-uns des messages écrits sur les pancartes brandies au milieu des nombreux drapeaux indépendantistes.

Je veux me battre pour les lois sur la langue, la culture, les lois sociales“, confiait une décoratrice d’intérieur âgée de 50 ans à un journaliste de l’AFP, “chaque fois qu’il y a une loi en faveur des citoyens, la cour constitutionnelle l’annule”. La plupart des syndicats et partis politiques ont participé à cette marche, à l’exception du Parti Populaire et de Ciudadanos, tous deux opposés au projet indépendantiste de l’actuel parlement catalan.