Search for content, post, videos

La mairie de Barcelone choque en exposant des statues de Franco

barcelone général franco

Le 14 octobre prochain, le musée du Born de Barcelone exposera en pleine rue deux statues du dictateur Franco, avec l’aval de la maire Ada Colau. Malgré le flot de critiques reçues de la part de l’ensemble de la classe politique depuis début août, la ville maintient le projet.

Le dictateur Franco en guerrier victorieux sur un cheval. C’est une des deux statues faisant l’apologie du dictateur espagnol qui seront installées début octobre dans la rue, devant le musée du Born. Le monument avait été retiré de Montjuic quand l’Espagne était devenue une démocratie. La mairie En Comú-Podemos veut se servir de l’exposition temporaire Franco, Victòria, República. Impunitat i espai urbà (Franco, République, impunité et espace urbain) pour “générer un débat public, apaisé et respectueux” autour de cette période historique. “Nous ne voulons pas faire de provocation” se défend le premier adjoint à la mairie de Barcelone  Gerardo Pisarello

El icono ecuestre de Franco en el año 2008, cuando aún no había sido decapitada

Ada Colau remet Franco dans la rue

Provocation, le mot est faible pour l’ensemble de l’opposition qui y voit plutôt “une insulte à la mémoire démocratique”. Le Républicain de Gauche (ERC) Alfred Bosch a exigé de la Mairie le retrait du projet qui est, selon lui, “une anomalie quand des milliers de victimes de la dictature n’ont pas encore été indemnisées”. Le parti indépendantiste d’Artur Mas y voit une banalisation du franquisme, quant à l’extrême gauche de la Cup, elle invite Ada Colau à “sortir le fascisme de la rue, pas à l’y remettre”.


Lire aussi : Pourquoi y-a t-il encore autant de monuments du dictateur Franco en Espagne ?


L’exposition, qui débutera le 14 octobre, sera gratuite et pourra être vue devant le musée du Born au 12 plaça comercial de Barcelone.