Search for content, post, videos

Mercè Conesa : “La Catalogne veut son indépendance pour avoir une bouffée d’oxygène”

independance catalogne

Mercè Conesa (1968 Tarrasa) est la maire de Sant Cugat del Vallès, une commune dans la banlieue chic de Barcelone, aussi réputée pour accueillir une importante communauté française. Mercè Conessa est également présidente de la députation provinciale de Barcelone et présidente du comité national du Parti Démocrate Européen Catalan (PDEcat, l’ancienne Convergencia Démocratique de Catalogne). Interview. 

Photos : TR/Equinox

Dans un entretien accordé à Equinox Radio, Mercè Conessa confirme que 2017 sera l’année du référendum et des élections au Parlement de Catalogne. La maire de Sant Cugat avance que le référendum aura une valeur légale, et pense que les votants du Non devraient également se déplacer afin de trancher la question.


Lire aussi : Référendum sur l’indépendance de la Catalogne en septembre 2017


Elle affirme autant respecter les citoyens qui votent pour le oui que ceux qui choisissent le non et reconnait que le camp indépendantiste travaille pour obtenir une reconnaissance internationale de ce référendum. Selon elle, le taux de participation sera décisif. Elle estime enfin que 2017 doit être une année de dialogue avec le gouvernement espagnol.

merce-conesa-nicolas-salvado

En écho avec les paroles d’Artur Mas sur Equinox, qui jugeait n’avoir rien en commun avec l’extrême-gauche de la CUP à part vouloir créer un nouvel État,la présidente du conseil national de PDEcat avoue qu’un parti plus flexible que l’extrême-gauche de CUP serait appréciable pour continuer la route vers l’indépendance. Selon elle, la CUP propose un modèle de société dans lequel l’ancienne Convergencia ne se reconnait pas. Mercè Conessa plaide pour un humanisme économique avec de la liberté pour les entreprises, le développement d’un progrès économique et un progressisme social, sans frapper les classes moyennes par l’impôt. L’exact opposé du programme socio-économique de la CUP.

La présidente de la députation de Barcelone rappelle que les Français qui vivent en Catalogne sont très importants pour la cause indépendantiste car ils comprennent l’origine du sentiment indépendantiste, qu’ils partagent ou non le projet séparatiste. Les Français comprennent selon elle que la Catalogne veuille plus de liberté et de marge de manœuvre économique. Mercè Conesa croit savoir également que les Français de Barcelone et sa banlieue partagent l’idéal européen des Catalans. Elle affirme que la Catalogne veut son indépendance “pour avoir une bouffée d’oxygène” et ajoute que le processus séparatiste n’est “contre personne” mais en “faveur de tous”.

Ecouter l’intégralité de l’interview de Mercè Conesa :