Search for content, post, videos

Aïda Asgharzadeh: “Au théâtre on peut tout raconter, c’est ça qui est génial”

Equinox a rencontré Aïda Asgharzadeh, l’auteur de la pièce “Le Dernier Cèdre du Liban”. Le spectacle se jouera mardi 7 février, au théâtre Almeria à Barcelone.

“Le Dernier Cèdre du Liban” raconte l’histoire d’Eva, abandonnée à la naissance en 1988. En guise d’héritage, elle reçoit des dizaines de micro cassettes et un dictaphone. Elle écoute ainsi sa mère raconter ses doutes sur son métier de reporter de guerre, mais aussi sur la guerre du Liban ou son père qu’elle s’est forcée à fuir. Pour écrire la pièce, Aïda Asgharzadeh explique qu’elle est partie de l’histoire de Camille Lepage, jeune reporter de guerre décédée sur le terrain en mai 2014 en République centrafricaine.

La pièce invite les spectateurs à voyager, en allant de la banlieue parisienne à Beyrouth, en passant par Berlin. La mise en scène laisse une grande place à l’imaginaire du spectateur. Aïda Asgharzadeh revient également sur le choix du titre de la pièce, mais aussi sur sa joie de voir la pièce jouée à Barcelone.

Écouter l’interview d’Aïda Asgharzadeh

Durée: 6 minutes.