Search for content, post, videos

L’entrepreneur allemand voulant mettre les indépendantistes en prison candidat aux municipales de Barcelone

Karl Jacobi est un entrepreneur allemand qui ne manie pas la langue de bois. Fermement attaché à l’unité de l’Espagne, le chef d’entreprise avait violemment interpellé le président du parlement Roger Torrent.

La scène a eu lieu en mars dernier au très conservateur club équestre de Barcelone. Le président Torrent était venu donner une conférence devant un parterre d’entrepreneurs d’Outre-Rhin quand Karl Jacobi s’est saisi d’un micro pour prendre la parole. Dans un ton et un style très énervé, Jacobi a purement et simplement demandé que l’on incarcère tous les indépendantistes catalans, provoquant applaudissements et malaises dans un club connu pour être très feutré.

Devenu une icône dans le monde anti-indépendantiste, Karl Jacobi en a profité pour annoncer sa candidature à l’élection municipale de Barcelone de juin prochain. Après la probable candidature du Français Manuel Valls, c’est le second candidat non espagnol qui veut devenir maire de Barcelone. C’est le traité de Maastricht qui permet aux citoyens de l’Union Européenne de se présenter aux élections municipales de leur pays de résidence, sans posséder pour autant la nationalité.

Karl Jacobi a expliqué qu’il voulait devenir maire de Barcelone pour “faire sortir la Catalogne de la dictature dans laquelle l’ont mise les indépendantistes”.