Search for content, post, videos

5 choses que vous ne saviez pas sur la Rambla de Barcelone

La Rambla est l’avenue la plus connue de Barcelone. Passage obligé des touristes venant découvrir la capitale catalane, nous pensons tout savoir sur elle. Et pourtant, elle cache encore bien des secrets. Equinox vous en dévoile cinq.

Avant la Rambla, il y avait… de l’eau

La promenade qui réunit aujourd’hui des artistes comme des mimes ou des peintres est construite sur le lit d’un ancien ruisseau. Un fleuve nommé Riera d’en Malla descendait auparavant la rue Balmes et continuait sur l’actuelle Rambla avant de rejoindre la mer. Au XVe siècle, la muraille médiévale s’agrandit et s’étend jusqu’au Raval. La riera est alors déviée et des couvents sont construits autour du lit. Ces derniers seront brûlés lors des événements de 1835, mais la promenade qui les reliait est conservée.

Il n’y en a pas qu’une… mais cinq

On a l’habitude de dire que « la » Rambla, longue d’1,2 km, est une des plus importantes artères de la ville. Pourtant, elle est en fait constituée de cinq ramblas ! La première que l’on trouve en partant de Plaça Catalunya s’appelle la Rambla de Canaletes, du nom de la fameuse fontaine de Canaletes: si le visiteur boit de son eau, il reviendra à Barcelone. S’ensuit la Rambla de los Estudios, tenant son nom de l’université qui s’y trouvait avant qu’elle ne soit détruite en 1843. La Rambla de les Flors apparaît dans sa continuité, du nom des marchands de fleurs qui s’y trouvent. Enfin, l’avenue se termine avec la Rambla de los Capuchinos, du nom d’un ancien couvent des Capucins puis la Rambla de Santa Mónica.

Avez-vous repéré la maison parapluies?

Les Ramblas réservent bien des surprises pour ceux qui s’y promènent. Une maison attire particulièrement l’œil des touristes, située au numéro 82 de la rue. Il s’agit de la Casa Bruno Quadros, plus connue sous le nom de « Maison des parapluies ». Cette originalité s’explique simplement: le propriétaire du bâtiment est devenu millionnaire grâce à la vente de parapluies à Barcelone, ce qui permet de comprendre la décoration de la façade assez particulière. Quant au dragon présent à l’angle de la rue, il était utilisé comme réclame du commerçant.

Le magnifique Liceu… n’est pas d’origine

L’Opéra de renommée internationale fait la fierté de Barcelone. Situé aux numéros 51-59 de la Rambla, il est construit sur les restes d’un des anciens couvents détruits au XIXe siècle. Toutefois, la magnifique façade que vous pouvez observée n’est pas d’origine. En effet, le premier bâtiment a brûlé dans un terrible incendie en 1861. Il est alors reconstruit mais est à nouveau victime des flammes en 1994. L’édifice actuel est donc très récent et a été inauguré en 1999. Il conserve toutefois son charme d’antan.

Gaudí est aussi passé par là

Le fameux architecte catalan est partout dans Barcelone, comme vous le savez. Mais connaissez-vous les endroits de la Rambla qu’il a lui-même façonné? Le plus connu d’entre eux s’appelle le Palais Güell, qui répondait à une famille portant le même nom, mécène de l’artiste tout au long de sa vie. La visite du bâtiment est conseillée.

Moins célèbre, vous trouverez une autre signature de l’artiste sur la Plaça Reial, en bas de la célèbre avenue. L’endroit est très apprécié des touristes pour ses voûtes et ses palmiers, mais ses lampadaires ne laissent pas non plus indifférents. Ces derniers ont été réalisés par Gaudí suite à une commande de la ville de Barcelone en 1878.

Bonus: que fait Colomb en bas de la Rambla ?

La statue de Christophe Colomb est un autre emblème de la capitale catalane. Surplombant le vieux port, elle s’élève à soixante mètres du sol. Construite en 1888 lors de l’Exposition Universelle, elle est un hommage au célèbre navigateur qui est revenu de son voyage d’Amérique en débarquant à Barcelone. Il est vivement conseillé de monter au Mirador pour une vue sensationnelle garantie.