Search for content, post, videos

7 conseils pour réussir un entretien à Barcelone

Durant une recherche d’emploi, il faut se confronter à l’exercice difficile de l’entretien. Lucie Buttin, consultante au sein du cabinet de recrutement Michael Page Espagne, livre ses précieux conseils pour mettre toutes les chances de son côté.


Lire aussi: Les 6 erreurs que font les Français qui cherchent du travail à Barcelone


1. Se préparer

Il est impensable de se présenter à un entretien sans s’y être préparé. Un candidat doit tout regarder, comme les activités de l’entreprise mais aussi l’offre d’emploi en détails. Si on ne sait pas pour quel poste on passe l’entretien, il est indispensable de regarder toutes les offres qui ont été publiées sur Internet. Le candidat peut se présenter avec son CV imprimé, mais aussi l’offre avec des éléments soulignés. Cela montrera une réelle implication et qu’on ne vient pas au hasard.

Un candidat peut aussi consulter discrètement le profil LinkedIn de la personne qui lui fera passer l’entretien pour découvrir son parcours professionnel et personnel. Il pourra ainsi créer un lien en énonçant subtilement un point commun ou une autre information afin d’avoir un réel impact sur le recruteur. Grâce à ça, il se rappellera de lui.

2. Être avenant

Il faut pourtant ne pas hésiter à accentuer son côté aimable. En Espagne, les recruteurs apprécient les personnes très positives et très agréables. Même dans le monde professionnel, les gens sont plutôt proches, tactiles et se font facilement la bise. Il ne faut surtout pas être sec et froid. La culture est différente à celle de la France ou de l’Allemagne. Durant l’entretien, vous ne devez surtout pas parler de façon négative et être très souriant.

3. Être honnête

Ça ne sert à rien de mentir, un recruteur le voit. Tout projet de vie est intéressant aux yeux des recruteurs. Dans le cas où on vient de se faire virer, il faudra dire que c’est d’un commun accord, que cet emploi ne vous convenait plus, plutôt que de faire croire que vous y travaillez encore.

4. Être proactif

Durant l’entretien, il est essentiel de pas être passif. Un candidat ne doit pas avoir peur de regarder dans les yeux son interlocuteur, de mener le rendez-vous en rebondissant, posant des questions, tout en ayant une posture droite. Toutes les réponses sont à étoffer et à contextualiser. Donner des exemples concrets, comme des chiffres ou des tâches effectuées dans une précédente entreprise, sera plus convaincant pour un recruteur.

Il ne faut pas oublier de se mettre à sa place, donc tout expliquer de façon pédagogique et ne pas utiliser un vocabulaire qu’il ne connaîtra pas. À la fin de l’entretien, n’hésitez pas à demander quelles sont les prochaines étapes dans le processus de sélection. Si un recruteur ne le dit pas, c’est à vous de le faire pour prouver votre implication.

5. Parler de l’Espagne

Les Français qui passent un entretien en Espagne doivent montrer qu’ils aiment la culture du pays, sans parler de l’aspect professionnel. Un candidat peut dire qu’il a toujours aimé la langue et ce pays où il fait bon vivre. Comme énoncé précédemment rien ne sert de mentir, au contraire. On peut même dire qu’on apprécie de boire des bières entre collègues après le travail, comme ça se fait beaucoup en Espagne. Il s’agit d’un signe d’intégration et montre votre curiosité.

Un candidat ne doit pas hésiter à envoyer des fleurs à l’Espagne, puisque c’est le pays où est basée l’entreprise. Une fois les valeurs de l’Espagne énoncées, on peut revenir à l’aspect professionnel en expliquant que le marché espagnol se porte bien d’un point de vue économique et que l’entreprise se développe bien dans ce contexte.

6. Valoriser la prise de risque

Les recruteurs adorent les personnes qui savent prendre des risques. Contrairement aux apparences, avoir eu une entreprise qui a fermé est un point positif. Des profils de ce type sont même recherchés car ce sont des personnes qui ont de l’expérience, qui ont beaucoup appris et qui savent se remettre en question dans des moments difficiles. La prise de risque correspond également à l’expatriation de la France à l’Espagne. Elle prouve que la personne sait s’adapter et à une véritable ouverture d’esprit.

7. Avoir confiance en soi

La confiance en soi est la clé durant les entretiens. Grâce à elle, on ose se mettre en avant et parler avec aplomb. Elle permet de dégager quelque chose face au recruteur. Même si on ne sait pas répondre à une question, on peut répondre avec assurance et s’en sortir d’une façon ou d’une autre. Les personnes qui n’ont pas confiance en elles peuvent travailler dessus lors de la préparation à l’entretien. Tout le monde peut y arriver.