Ouverte en 1941, la librairie française de Barcelone traverse sa pire crise

par Leslie Singla

À Barcelone la librairie française Jaimes est une institution. Commerce historique, devenu un lieu de culture, il accuse un coup dur après plusieurs semaines de fermeture. Ouverte désormais sur rendez-vous, sa survie dépend de l’affluence des lecteurs.

Photo: Christian Vigne et Montse Porta 

“C’est une situation surréaliste, c’est du jamais vu, je ne me souviens pas avoir vécu des moments aussi difficiles” raconte Montse Porta, propriétaire de la librairie française Jaimes. Créé par son grand-père, Jaume Arnau, ce commerce historique de Barcelone fêtera ses 80 ans l’an prochain. Après plusieurs semaines de fermeture, le lieu a rouvert ses portes le 4 mai dernier, dans des conditions très particulières. Les clients doivent prendre rendez-vous, venir avec des gants et un masque. Pourtant, la librairie a traversé le temps, notamment l’Espagne franquiste. “Nous avons ouvert en 1941, c’était le moment le plus dur de la dictature mais ce n’était pas la guerre. Nous n’avons rien vécu de semblable à aujourd’hui” affirme Montse Porta.

librairie française jaimes

Stand de Sant Jordi de la librairie Jaimes en 1961.

À Barcelone, la librairie Jaimes est unique. Le premier local de l’établissement se situait avenue Diagonal, en face du lycée français de Barcelone, puis il prendra place sur le mythique Passeig de Gràcia dix ans plus tard. Dès ses débuts, Jaimes proposait des livres en français, notamment des manuels scolaires pour les élèves.

“Quand j’étais petite, la librairie avait des tiroirs avec les livres interdits. On n’avait pas le droit d’y toucher, c’était comme un trésor se souvient la gérante. On vendait beaucoup de livres en français car les censeurs ne maîtrisaient pas bien la langue. Toutefois, les livres de biologie et sciences naturelles pour les enfants étaient interdits à la vente, car ils étaient assimilés à la sexualité”. Pour continuer leur importation, il fallait indiquer le terme général “livres scolaires” sans préciser la matière. Mais cette époque n’a pas empêché la librairie de continuer son activité.

De grandes personnalités ont franchi les portes de Jaimes. Montse Porta se souvient encore de sa rencontre avec le poète catalan Salvador Espriu. “Il est venu acheter Le Petit Larousse mais à une condition. Il m’avait demandé s’il pouvait le vérifier page par page le soir même afin de s’assurer qu’il soit en bon état, et de le payer ou le changer le lendemain. C’était un homme très spécial”.

librairie jaimes passeig de gràcia

Librairie Jaimes sur le Passeig de Gràcia

L’espoir d’un retour “à la normale”

Plus qu’un simple commerce, Jaimes est devenu un véritable lieu d’échange culturel. Clubs de lecture, expositions, vernissages, présentations de livres, lectures de conte, il organise de nombreux rendez-vous mensuels. Depuis février 2013, la librairie Jaimes est installée carrer de Valencia, et une seconde existe dans le quartier de Sarrià.

Le 4 mai dernier, celle de l’Eixample a pu rouvrir ses portes, en respectant les mesures de la phase 0 du plan de déconfinement du gouvernement espagnol. “Au cours de ces dernières semaines, nous avons dû gérer la fermeture, mettre en place le chômage partiel. Heureusement nous avons pu vendre des livres sur Internet et les envoyer directement à domicile. Mais les envois depuis la France étant bloqués, nous n’avons aucune nouveauté depuis mars” raconte Montse Porta.

IMG 0131Cette année, le 23 avril était une journée confinée. C’était aussi le jour de la Sant Jordi, la traditionnelle fête du livre, qui représente habituellement l’équivalent de trois mois de vente pour la librairie indépendante. Montse Porta espère une amélioration dans les prochaines semaines et un retour progressif à la normale, “on a hâte de refaire nos clubs de lecture et aider les parents pour les commandes scolaires de septembre”.

Mais aujourd’hui, elle souhaite alerter les lecteurs. “Sans eux nous ne pourrons pas continuer. Je ne souhaite pas dramatiser, mais c’est la réalité, la survie de la librairie en dépend confie la gérante. Acheter sur Amazon, c’est choisir un modèle de librairie, se passer de toucher les livres, d’avoir des conseils. Il ne faudra pas regretter le manque d’une librairie française à Barcelone” conclut-elle.

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales