PCR en catalan à l’aéroport de Barcelone : 65 euros d’amende

Par Camélia Balistrou
aéroport de Barcelone

Vendredi 11 juin, à l’aéroport de Barcelone, une voyageuse a dû débourser la somme de 65 euros pour traduire le résultat de son test PCR catalan et prendre son avion.

Se voir refuser un test PCR en catalan à l’aéroport de Barcelone, c’est la mésaventure de Laura Moreno. Hier, alors qu’elle présentait son certificat au personnel d’El Prat, celui-ci a été refusé et la voyageuse a été contrainte de payer 65 euros pour traduire son test et pouvoir embarquer.

Laura Moreno explique dans un tweet devenu viral, qu’il était « malheureux » que le catalan ne soit pas accepté à l’aéroport de Barcelone.

L’aéroport de Barcelone se défend

Les porte-paroles d’El Prat ont déclaré auprès du média catalan TOT Barcelona que ce genre de plainte n’était pas une première. Ils ont également souligné que l’infrastructure catalane et l’Aena (entreprise en charge de l’aéroport) n’étaient pas en mesure de décider des conditions de validation des documents requis pour embarquer en temps de pandémie.

Les mêmes sources ont ajouté que les exigences sont fixées par chaque État, qui délimite dans quelles langues les certificats peuvent être présentés pour autoriser l’entrée et la sortie du pays. « Les compagnies aériennes appliquent la règle du pays de destination, chaque État définit le type de test, les langues des certificats ou les jours qu’il faut pour le faire. Les compagnies appliquent généralement ces règles », a déclaré un représentant d’Aena. Dans le cas de l’Espagne, les critères sont fixés par le ministère de la Santé.

Recommandé pour vous