1 barcelonais sur 3 veut quitter Barcelone

Par Clémentine Laurent
barcelone quitter

28 % des habitants iraient vivre hors de Barcelone, s’ils le pouvaient. Un chiffre impressionnant, révélé ce mardi 26 octobre par une enquête de la mairie.

Photo : Clémentine Laurent/Equinox


C’est la lecture que l’on peut faire de l’enquête des Services municipaux, publiée par la mairie de Barcelone ce mardi 26 octobre. Parmi les habitants interrogés, 28 % partiraient vivre hors de Barcelone s’ils en avaient la possibilité et les moyens. Ce n’est pas une grande nouveauté, puisque l’année dernière ce chiffre atteignait les 30 % ; mais il n’a jamais été aussi élevé, depuis les années 1990.

En revanche, plus de la moitié des Barcelonais interrogés (54 %) disent être satisfaits de vivre dans leur quartier actuel.

L’image d’une Barcelone qui se dégrade

Ce qui pourrait expliquer ce souhait de quitter Barcelone, c’est peut-être le sentiment que la ville se dégrade. Pour plus de la moitié des interrogés (53,1 %), l’image qu’ils ont de la ville a empiré, cette dernière année ; mais plus de 6 habitants sur 10 (63,3 %) pensent que Barcelone s’améliorera dans le futur.


Parmi les problèmes que les interrogés identifient à Barcelone, l’insécurité reste la première source de préoccupations (14, 5%), puis l’accès au logement (7,4 %), le chômage et les conditions de travail (7,3 %).

L’insécurité selon les quartiers de Barcelone

Selon le quartier, le climat d’insécurité est plus ou moins prononcé pour les habitants. A Ciutat Vella: 39,7 % des habitants pensent que l’insécurité est le principal problème du quartier. Pour Sants-Montjuïc: 27,3 % ; Sant Martí: 25,8 % ; Nou Barris: 25,5 % ; Sant Andreu: 23,1 %; Horta-Guinardó: 20,2 % ; Eixample: 11,6 %.

Le principal problème par quartier de Barcelone

Si l’insécurité est le principal problème de la ville à Ciutat Vella, Sants et Les Corts, le manque de propreté arrive en seconde position. A Sarria Sant Gervasi les problème de propretés arrivent même devant l’insécurité. A Gracia le premier problème est le bruit. Dans l’Eixample, le bruit est le second problème après l’insécurité.

À lire aussi : Pollution, insécurité : quand Barcelone fait fuir ses habitants



Recommandé pour vous