Search for content, post, videos

Arnaud Leroy – interview de mi-mandat et réactions

Mi-mandat, l’heure d’un premier bilan pour Arnaud Leroy, député de la 5e circonscription des Français de l’étranger (Espagne-Portugal-Andorre-Monaco). De passage à Barcelone, le parlementaire a répondu aux questions d’Equinox Radio Barcelone dans l’émission le Cercle du 24 novembre dernier. 

Le député de la circonscription évoque ses relations avec le Conseil Consulaire de Barcelone, rappelant qu’il est un élu national et reste ouvert au dialogue avec les élus locaux.

Sur la politique nationale, Arnaud Leroy, catalogué parmi les désormais célèbres députés frondeurs, rappelle qu’il est un élu de la majorité et qu’il souhaite travailler avec tout le monde. Pour lui, la marche forcée pour la réduction des déficits ne fonctionne pas. Il faut encourager l’aide aux entreprises, mais faire mieux avec moins, et d’une manière générale, ne pas faire porter tous les efforts sur la classe moyenne. Selon lui, le débat sur le mariage gay est clos. Il se déclare atterré de voir que certains à droite se servent de ce sujet pour faire campagne.

A la question du redécoupage ou de la disparition de la circonscription actuelle, le député semble assez convaincu que la réduction du nombre de députés se décidera avant la fin de cette législature. Il se déclare d’ailleurs pour une telle réduction du nombre de parlementaires, qui permettrait de travailler avec davantage de moyens.

Le député, très proche d’Arnaud Montebourg, déclare enfin qu’il soutiendra ce dernier dans le cadre d’une primaire.

Écouter le podcast de l’interview d’Arnaud Leroy sur Equinox Radio

#Réactions politiques

Jean-François Berte (UMP) est resté sur sa faim, estimant qu’il y avait dans cette interview beaucoup de questions et peu de réponses. Il aimerait que le député soit plus sur le terrain et s’occupe davantage des intérêts des Français de l’étranger, à l’exemple de Thierry Mariani ou Frederic Levebvre,  députés UMP des Français hors de France.

Sophia Lamsiyah (Nouvelle Donne) explique que des méthodes sont actuellement mises en places pour faire le lien entre les élus nationaux et locaux. Soutient-elle le député? Elle répond que la priorité pour Nouvelle Donne est la définition d’un projet commun pour refuser la politique d’austérité, suivie notamment par F. Hollande.

Pascal Bourbon (LIFE) juge intéressante la réflexion du député sur l’entrepreneuriat et apprécie son franc-parler. Mais il regrette que le discours soit trop politique et manque d’actions concrètes. Il déplore aussi le manque de contacts avec les élus locaux et donc une mauvaise connaissance du terrain et des problématiques locales.

Pour François Ralle Andreoli (FDG) , le député Arnaud Leroy est  absent des grandes questions locales, notamment le redécoupage des circonscriptions consulaires. Il rappelle que pour les récentes sénatoriales la majorité des élus de gauche de la circonscription a voté une liste alternative à celle soutenue par Arnaud Leroy.

Francis Huss (UFE) se déclare déçu de l’action d’A. Leroy. Il a retenu de l’interview qu’Arnaud Leroy confirmait qu’il faisait de la politique politicienne et ne s’occupait pas des Français de l’étranger. Pour lui, les Sénateurs des Français de l’étranger sont un excellent exemple, se rendant sur le terrain et faisant remonter à Paris les différentes préocupations de leurs concitoyens.

Alain Lavarde (FN) estime qu’Arnaud Leroy est un député sérieux, qui tient la route, même s’il ne partage pas ses idées, notamment sur l’Algérie française.  Selon lui, le député a fait beaucoup pour les Français d’Alicante, sa région de résidence.

Raphael Chambat, vice-président du Conseil Consulaire de Barcelone, regrette que le Député ne vienne pas davantage à la rencontre des conseillers consulaires. Il rappelle et trouve étonnant que la seule rencontre ait eu lieu à Paris et avec seulement les conseillers AFE. Il rappelle également que les conseillers consulaires de Barcelone parviennent à travailler ensemble, au-delà des clivages politiques, et il souhaiterait que ce soit aussi le cas avec le député de la circonscription. À titre personnel, Raphaël Chambat ne s’interdit rien pour les prochaines législatives.

Écouter le podcast des réactions politiques sur Equinox Radio Barcelone