Search for content, post, videos

Les croisières rapportent près de 800 millions d’euros par an à Barcelone

barcelone

Un rapport de l’Université de Barcelone indique que le tourisme de croisière rapporte 796 millions d’euros à la ville de Barcelone et 413,2 millions d’euros au PIB catalan (0,2%).

Le président du Port de Barcelone Sixte Cambra, qui présentait hier le rapport, a souligné l’impact économique des croisières pour la ville. Ce type de tourisme est une manne financière pour Barcelone. Les entreprises de transport paient 121 millions d’euros chaque année pour pouvoir jouir des infrastructures du port. A cela s’ajoutent 315,8 d’euros annuels que dépensent les touristes en visite dans la ville, le logement, la restauration et la culture. Barcelone accueille également des croisières « express », apportant un flux de passagers qui y font une escale de quelques heures et dépensent 5,5 millons d’euros par an. Le rapport calcule aussi les revenus indirects et indique que le tourisme de croisière crée également de l’emploi :  6.759 postes de travail en 2014.

Source de pollution pour Barcelone

Mais le Port de Barcelone, premier port de croisière de la Méditerranée, apporte aussi son lot d’inconvénients. Il produit notament une importante pollution qui se répercute sur la qualité de l’air de la ville. Un problème de taille auquel souhaitait s’attaquer la nouvelle maire de Barcelone Ada Colau, qui n’a pour l’instant annoncé aucune mesure concrète. De son côté, le Port de Barcelone a prévu la parution cet automne d’un rapport sur la pollution générée par ses activités et infrastructures.