Search for content, post, videos

Airbnb rapporte 740 millions d’euros à Barcelone

rue barcelone espagne

La plateforme de locations de logements Airbnb déclare avoir généré 740 millions d’euros en 2015 à Barcelone, un nouveau record. Une annonce qui intervient alors que la municipalité intensifie sa lutte contre les appartements loués sans licence touristique.

Airbnb peut dresser un excellent bilan de son année 2015 à Barcelone. La plateforme de location a génèré un impact économique de 740 millions d’euros grâce aux 16.000 annonces de la capitale catalane, selon le directeur général de la plateforme Espagne Portugal, Arnaldo Muñoz. Un chiffre considérable en comparaison avec les 128 millions d’euros générés en 2013, année durant laquelle Airbnb s’est largement développée dans la capitale catalane. En 2015, 900.000 voyageurs ont utilisé Airbnb pour séjourner à Barcelone, contre 227.000 en 2013. Barcelone est ainsi devenue la 4e destination du site, après Paris, Londres et New-York, selon une étude présentée par Arnaldo Muñoz.

5.100 euros de revenus annuels en moyenne

En plus de présenter les chiffres générés, Airbnb s’est également penché sur les profils types des utilisateurs de la plateforme. 73% des annonces d’Airbnb Barcelone sont celles de particuliers qui partagent un logement. L’hôte type a 38 ans, héberge des voyageurs 58 nuits dans l’année et gagne 5.100 euros par an grâce à ses locations. Le directeur général de l’Espagne précise qu’il s’agit de home sharing. En général, les particuliers louent leur logement lorsqu’ils sont en vacances ou une partie toute l’année. Du côté des voyageurs, « ce sont des touristes qui souhaitent vivre comme des locaux » explique Arnaldo Muñoz. Ils ont dépensé au total 500 millions d’euros à Barcelone en 2015.


Lire aussi l’article : Peut-on louer son appartement à des touristes ?


Une demande de régulation

Toutefois, les responsables du site demandent aux hôtes non professionnels de réguler leur activité. Ces hôtes louent leur logement habituel entier ou en partie de temps à autre. Ils représentent 72% des hôtes du site. La Generalitat de Catalunya est en train de réfléchir activement à des mesures de régulation.

L’an dernier, la mairie de Barcelone a sanctionné le site pour avoir publié des annonces de location d’appartements qui ne possèdent pas de licence touristique. Asphyxiée par un tourisme de masse et souvent incivique, la capitale catalane a engagé un véritable bras de fer avec les plateformes de location d’appartements sans licence, Airbnb en tête.