Search for content, post, videos

Plus de 60% des Catalans ont du mal à finir le mois

Selon une récente étude de l’INE, plus de 60% des Catalans ont du mal à finir le mois et 26% se trouvent en risque de pauvreté. Une situation qui influence leurs dépenses du quotidien. 

L’INE, lnstitut national de statistiques a réalisé une étude sur les conditions de vie des Catalans en se basant sur les données de 2015. Il en ressort que plus d’un million et demi de personnes se trouvent en risque de pauvreté ou d’exclusion sociale, c’est-à-dire un quart des Catalans (26% précisément). Ce point signifie que 1.538.400 personnes sont dans une situation économique précaire, que leurs revenus sont inférieurs au reste de la population, qu’ils n’ont pas de travail et qu’ils ne disposent pas du minimum nécessaire pour leur bien-être. 

Le nombre de personnes dans cette situation est en augmentation depuis quelques années, un point qui se révèle assez préoccupant. En effet, depuis 2008, le nombre de personnes en risque de pauvreté a augmenté de 26,9%. Parmi les personnes interrogées, 63,4% déclarent avoir eu des problèmes pour faire face aux frais du logement et arriver à la fin du mois. Un chiffre qui contraste avec le cas contraire, puisque seulement 0,6% des Catalans ont beaucoup de faciliter à finir le mois depuis 2008. L’étude de l’INE révèle également que le revenu moyen à l’année est de 12.283 euros en Catalogne.

Des dépenses limitées

Ces difficultés rencontrées pour finir les fins de mois ne sont pas sans conséquence. Les Catalans ont du exclure certaines dépenses de leur quotidien. Par exemple, ils sont 38% à ne pas pouvoir se permettre des dépenses imprévisibles, 37,1% ne peuvent pas se payer des vacances de minimum une semaine, 11,1% ne peuvent pas payer les factures et le chauffage chaque jour et 1,7% ne peuvent pas manger de la viande et du poisson deux fois par semaine.


Lire aussi : Les salaires en Espagne, très inférieurs à la moyenne européenne


Le risque de pauvreté a également sur des répercutions dans le domaine de la culture, puisque de plus en plus de Catalans y renoncent. En effet, l’Institut national de statistiques a réalisé une autre étude sur le sujet. Il en ressort qu’un Catalan sur cinq ne peut pas se permettre d’aller à un concert. Un constat similaire pour le cinéma, puisque environ 15% de la population ne peut pas se le permettre.

Dans l’Union Européenne, 120 millions de personnes risquent la pauvreté ou l’exclusion sociale. Les dirigeants européens se sont fixés comme objectif de réduire ce nombre, d’au moins 20 millions de citoyens d’ici 2020.