Search for content, post, videos

Barcelone durcit la lutte contre les appartements touristiques

abolition touristes

De nouvelles mesures contre les appartements touristiques illégaux viennent d’être annoncées par la mairie de Barcelone. Elles prévoient une augmentation des inspections et des amendes. 

La mairie de Barcelone vient d’annoncer la mise en place de nouvelles mesures contre les appartements touristiques sans licence. La municipalité prévoit un budget de 1.350.000 euros afin de renforcer les ressources pour détecter et inspecter les appartements, mais aussi des amendes pour les plate-formes en ligne pouvant aller jusqu’à 600.000 euros. En effet, des sites comme Airbnb ou Homeaway publient des centaines voire des milliers d’annonces d’appartements touristiques non légaux, ce type de location est autorisée seulement les propriétaires ont une licence accordée par la mairie de Barcelone. La municipalité a annoncé que ces mesures permettraient de garantir « la vie en communauté, le droit au logement et un modèle urbain durable ». 


Lire aussi : Peut-on louer son appartement à des touristes ?


Depuis l’an dernier, la nouvelle équipe municipale menée par Ada Colau réalise des enquêtes pour détecter les appartements touristiques illégaux, grâce aux équipes d’inspecteurs et aux dénonciations des voisins. Concrètement, la municipalité a décidé d’embaucher huit nouveaux inspecteurs, qui s’ajoutent aux douze de l’actuelle équipe centrale, mais aussi des nouveaux pour les équipes de quartiers. Un autre type de groupe fait son apparition : les « visualiseurs ». Les vingt agents de cette équipe devront surveiller les cas détectés sur le web et interroger les touristes pour obtenir des informations sur le logement et le contrat. La municipalité va aussi collaborer avec le fisc afin de détecter les entrées d’argent suspectes, des administrateurs de copropriété et demande aux voisins d’effectuer des plaintes ou dénonciations de manière plus systématique.

Avis partagés chez les Barcelonais

Depuis de nombreuses années, les Barcelonais se plaignent du tourisme de masse généré par les appartements touristiques. Tourisme de beuverie, incivilité ou manque de logements pour les locaux,les problèmes dénoncés par les habitants sont nombreux. Dans le quartier de la Barceloneta, les habitants se disent fatigués de la situation. Suite à l’annonce de ces mesures, les réactions ne sont pas faites attendre. Eve est dubitative quant aux succès des nouvelles mesures. Elle explique que le problème vient « des voisins qui ne dénoncent pas les appartements touristiques ». D’autres se félicitent de cette nouvelle. « Au moins, ce nouveau plan de choc fera peur à ceux qui louent sans licence » assure Joan Vazquez, membre actif de l’association des habitants de la Barceloneta.

touristes ramblaLe 9 juillet prochain, une manifestation sera organisée pour « récupérer la Barceloneta ». Les habitants sont conviés à s’y rendre afin de manifester « contre la passivité de toutes les administrations » et pour que « dans le futur cela ne soit pas difficile de vivre dans le quartier ». Depuis 2015, la mairie a ordonné 604 cessations d’activité d’appartements illégaux, mais au cours de l’année 2016 seulement 38 opérations ont été réalisées.