Search for content, post, videos

J. Jané : « Des profils radicaux en Catalogne se réjouissent de ce qui s’est passé à Nice »

police catalogne

Au lendemain de l’attaque meurtrière de Nice, le ministre catalan de l’Intérieur Jordi Jané a annoncé de nouvelles mesures de prévention et averti de l’existence de certains milieux radicalisé en Catalogne. 

Le premier flic de Catalogne Jordi Jané a déclaré ce matin sur la radio catalane Rac1 que « ce type de radicalisme se répand très rapidement sur une partie obscure d’Internet ». « Nous constatons que des profils radicaux en Catalogne se réjouissent de ce qui c’est passé à Nice (…), ce sont des réseaux proches de Daesh en Catalogne qui applaudissent l’attentat » indique le ministre de l’Intérieur.

Jordi Jané a expliqué que ceux qui commettaient ces attentats recherchaient « le spectaculaire, les lieux d’intérêt touristique et les jours symboliques ». Le ministre confirme que les profils radicaux se multiplient en Catalogne, et que Daesh lance constamment des appels à frapper la Catalogne. « Il est très difficile de prévoir ce type d’actions » a-t-il finalement lâché.

Une présence policière renforcée

Le ministre de l’Intérieur a promis de nouvelles mesures de prévention et de surveillance en Catalogne. Concrètement, plus de contrôles policiers et une présence renforcée des forces de l’ordre dans la rue. Une action que devra cependant rester discrète, selon Jordi Jané, afin de ne pas générer d’angoisse au sein de la population.


Lire aussi : Enormes bouchons à la frontière France-Espagne suite à l’attaque de Nice


Les contrôles seront renforcés dans les points chauds comme les frontières, ports, aéroports, lieu touristiques, centres commerciaux. Cependant le niveau d’alerte terroriste espagnol restera à 4 sur une échelle de 5.