Search for content, post, videos

Frais universitaires exorbitants – La Catalogne promet une baisse de 30%

Le Parlement catalan a approuvé une réduction des frais universitaires pour les revenus les plus bas, alors que le prix des études ne cesse d’augmenter en Espagne. 

Mercredi 22 mars, le Parlement catalan plébiscitait les budgets de l’année 2017. Les députés ont voté un amendement à la loi des mesures fiscales et financières afin de réduire « d’au moins 30% » le prix des licences universitaires pour les revenus les plus bas. Cette mesure vient de JxSí et SíQueEsPot et a été soutenu par le reste des groupes de la Chambre. Elle demande des réductions progressives sur les frais d’inscription en licence dans les universités publiques, en fonction des revenus. Elle permettra de faciliter l’accès à l’enseignement supérieur.

En contrepartie, le gouvernement catalan devra prendre des mesures nécessaires pour compenser les possibles pertes qui dérivent de cette baisse. Des sources du PSC ont expliqué à Europa Press que selon les calculs provisoires, le coût de cette mesure pour le gouvernement serait entre 15 et 20 millions d’euros. Les réductions s’appliqueront sur les tranches de revenus 1 et 2. Joan Coscubiela, porte-parole de SíQueEsPot, a remercié l’implication et le soutien de tous les groupes parlementaires pour arriver à un accord sur les taxes universitaires.

Hausse des frais universitaires

Cette baisse est d’autant plus significative, car en Espagne les frais universitaires sont parmi les plus chers d’Europe. Ce constat a été révélé par une étude du syndicat CCOO sur l’évolution des prix entre 2011 et 2016. Pour réaliser ce rapport, des données européennes et du ministère de l’Education ont été analysées. En Espagne, les étudiants doivent débourser en moyenne 1.100 euros pour s’inscrire en licence, alors qu’en France le prix moyen est de 184 euros. Les frais d’inscription auraient augmenté de 40% entre le cursus 2011-2012 et le cursus 2015-2016. Cette hausse depuis 2012 s’explique par la modification par décret du mode de calcul, par le gouvernement de Mariano Rajoy.

Selon Le Monde, les syndicats espagnols affirment que ces prix sont « dévastateurs en terme de cohésion sociale ». Ils demandent que l’enseignement universitaire devienne « accessible à toute la population ». La réduction qui vient d’être votée en Catalogne serait un premier pas en ce sens. Elle pourrait s’appliquer à partir de la rentrée 2017-2018.