Search for content, post, videos

Canicule – À partir de combien de degrés peut-on arrêter de travailler en Espagne?

Depuis quelques jours, la chaleur est revenue à Barcelone et dans le reste de l’Espagne. L’alerte canicule a été même activée la semaine dernière par la mairie de Barcelone et le gouvernement catalan, en raison des températures supérieures aux moyennes de saison. Avec une telle météo, est-il possible de s’arrêter de travailler ? Voici ce que dit la loi.

En Espagne, il existe le décret royal 486/1997 du 14 avril. Il établit quelles sont les conditions minimales de sécurité et de santé dans les lieux de travail. Selon l’annexe III de ce décret, les conditions environnementales dans les lieux de travail ne doivent pas être une source de gêne pour les employés.

Ainsi, pour un travail de type sédentaire, c’est-à-dire qui ne demande pas d’exercice physique, la température ambiante doit se situer entre 17 et 27°C. Au-delà de ces températures, il y a un risque de stress thermique qui peut amener à des évanouissements, irritations cutanées, nausées, délires et autres troubles obsessionnels.

Si l’employeur n’applique pas ces directives, il faut dans un premier temps lui demander de s’adapter à l’amiable. En effet, il n’est pas possible de refuser de travailler à cause de la chaleur, même pour une absence de climatisation par exemple. Si la situation ne s’arrange pas, il faut alors demander l’intervention du syndicat et de l’Inspection du Travail.

Horaires intensifs et travail en extérieur

Si l’on travaille en extérieur, notamment dans le secteur de la construction, le risque de stress thermique est encore plus élevé et peut provoquer des accidents de travail. La loi oblige les employeurs à prendre les mesures nécessaires pour protéger la santé et sécurité de ses travailleurs. Par précaution, ils doivent adapter les horaires de travail en fonction du temps.

Ils peuvent proposer un horaire intensif. Ce point signifie qu’il faut faire toutes ses heures de la journée à la suite, avec une pause rémunérée d’une vingtaine de minutes. Ce rythme permet de finir sa journée de travail à 14h ou 15h. D’ailleurs, plusieurs entreprises proposent cet horaire intensif à leurs employés durant les mois d’été. Il faut se renseigner auprès de ses responsables.