Search for content, post, videos

Le silence assourdissant du roi d’Espagne

Depuis une semaine le Roi Felipe VI, garant de l’unité nationale, est aux abonnés absents. Une situation inédite.

Alors que l’Espagne traverse une crise sans précédent avec le référendum d’indépendance de la Catalogne, Felipe VI se mure dans le silence. Pour le service de presse du Palais de la Zarzuela, résidence du roi, il n’est pour l’instant pas prévu d’organiser une déclaration officielle. L’agenda reste « habituel », sans aucun changement. Ni cette semaine, ni celle qui vient. Le référendum n’est donc pas à l’ordre du jour.

Une position étonnante qui contraste celle du 23 février 1981 lors du coup d’état en Espagne. Après la tentative avortée d’un putsh militaire, dirigé par le lieutenant colonel Tejero, le roi Juan Carlos 1er était intervenu à la télévision en uniforme de capitaine général des armées pour s’opposer au coup d’État et défendre la Constitution.

Son fils, lui, a choisi une toute autre technique de réponse. Lors de ses dernières apparitions publiques, le Roi Felipe VI a plusieurs fois adressé des messages à Carles Puigdemont, président du gouvernement catalan : « Hors de la loi, il n’y qu’imposition et insécurité ».

Ce silence actuel sur la situation catalane n’est pas un oubli. Mais une véritable stratégie de communication. Depuis le début de semaine, Felipe VI et Mariano Rajoy, sont en contact permanent. Les conversations sont constantes et le chef du gouvernement exécutif ne prend aucune décision sans le monarque. La philosophie de Felipe VI est de ne pas évoquer les événements catalans pour montrer la volonté de l’Espagne à surmonter cette crise car pour lui, il n’y a pas de place pour un référendum d’indépendance.