Search for content, post, videos

Pour un Français sur deux, l’indépendance serait bonne pour la Catalogne

independance catalane

Selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour  le journal Le Figaro et France Info, les Français vivant en France sont majoritaires à juger que l’indépendance de la Catalogne serait une mauvaise chose pour l’Espagne et pour l’Europe, même s’ils considèrent que cela serait une bonne chose pour la Catalogne elle-même.

Obtenir le soutien de la France voisine est un objectif crucial pour les indépendantistes.Le dernier sondage* Odoxa-Dentsu Consulting réalisé pour France Info et Le Figaro indique qu’une (courte) majorité de Français pense que l’indépendance de la Catalogne serait une bonne chose pour la Catalogne (52%). Inversement la majorité pense que cela serait une mauvaise chose pour l’Espagne (69%), pour l’Europe (59%), mais aussi pour la France (54%) «sans doute à cause des risques de capillarisation au Pays basque, en Corse ou ailleurs où les indépendantistes sont présents», note l’institut sondeur.

Paradoxalement, les Français ne seraient pas opposés à la tenue de référendums légaux sur l’indépendance de région, comme la Corse ou le Pays basque: 53% des Français y seraient favorables (75% pour les électeurs FN et 65% pour ceux de la France insoumise, contre 31% pour les votants d’En marche et 38% pour ceux de LR-UDIU).

Les Français sont très partagés sur le sujet. 52% des personnes interrogées considèrent qu’il faut «tenir compte» de ce scrutin, dans la mesure où «des millions d’électeurs ont bravé l’interdiction du pouvoir central pour aller voter et faire valoir leur envie d’indépendance».

Les personnes interrogées sont néanmoins presque tout autant (47%) à estimer qu’il ne faut pas tenir compte de ce vote, puisqu‘«il était illégal et n’a pas été organisé dans les règles démocratiques ce qui empêchait les partisans du non de pouvoir voter sereinement». Les plus favorables à tenir compte du résultats du référendum sont les électeurs de la France insoumise (64%) et ceux du Front national (63%), Inversement seuls 42% chez les sympathisants d’En Marche et à 40% chez ceux des Républicains et de l’UDI soutiennent le vote.

Par ailleurs, 79% des Français ont été «très» ou «assez» choqués par «la réaction des forces de police espagnoles à l’égard des personnes qui allaient voter».

*Enquête réalisée selon la méthode des quotas par Internet les 4 et 5 octobre 2017 auprès d’un échantillon représentatif de 986 personnes de la population française âgée de 18 ans et plus, parmi lesquelles: 244 sympathisants de gauche, 134 sympathisants En Marche, 115 sympathisants de droite hors FN et 166 du FN.