Search for content, post, videos

Augmentation des arnaques à la location d’appartements à Barcelone

logement barcelone

La police catalane alerte de la recrudescence des arnaques à la location d’appartement à Barcelone. Un phénomène difficile à enrayer pour les autorités locales car les auteurs se trouvent le plus souvent à l’étranger.

“J’ai trouvé un appart super beau, bien placé et pas cher (un peu trop beau pour être vrai). Après quelques échanges par mail avec le propriétaire, il me demande de le louer via Airbnb en payant la caution + 2 mois de loyer en avance avant de le visiter. Il me dit que si après l’appartement ne me plait pas je peux annuler ma réservation dans les 24 heures. Avez-vous déjà été confrontés à ce genre de situation ?”. Ce message, posté cette semaine sur Facebook par une jeune Française en recherche d’appartement à Barcelone, est tout à fait représentatif du genre d’arnaques immobilières qui prolifèrent dans la capitale catalane. 

Le “propriétaire” en question ne possède en fait aucun appartement à Barcelone mais publie régulièrement sur les sites immobiliers des annonces attrayantes aux prix alléchants et aux photos soignées. Il explique ensuite qu’il est à l’étranger, et que par conséquent, il faut effectuer le règlement de la caution (et parfois du loyer) avant de visiter l’appartement.

Vous êtes méfiant? Le “propriétaire” se veut rassurant. Le règlement se fait via Airbnb, assure-t-il, et si finalement l’appartement ne vous plaît pas, vous serez remboursé par la plate-forme en 48 heures. Sauf que le lien qu’il vous donne n’est pas celui d’Airbnb mais une fausse page dont l’adresse ressemble à quelques lettres près à celle de la célèbre plate-forme. Consciente du problème, Aibnb a même publié une page expliquant que “des e-mails frauduleux contiennent souvent des liens vers de fausses pages web Airbnb”.

Donc une fois votre caution payée, vous n’aurez plus aucune nouvelle de votre “propriétaire” et il y a assez peu de chance que vous puissiez récupérer votre argent.

Des escrocs basés à l’étranger

Le style de l’arnaque peut bien sûr varier. Certains louent des appartements qui ne leur appartiennent pas, et lorsque le locataire arrive sur place, il se trouve nez-à-nez avec le vrai propriétaire, qui n’avait aucune intention de louer. Le procédé vaut aussi bien pour les appartements touristiques que pour ceux destinés à la location longue durée.

Selon la police catalane, qui alerte de la forte augmentation de ces cas (les plaintes ont doublé en un an), il est très difficile d’identifier les escrocs qui profitent de l’anonymat d’Internet, avec des adresses électroniques créées en 2 minutes et sans vérification d’identité. “Les auteurs de ces arnaques sont souvent basés dans les pays hors de la zone Europol ou Interpol, ou utilisent des serveurs basés dans ces pays, explique un porte-parole des Mossos d’Esquadra, ce qui ne facilite ni l’enquête ni les poursuites.


Lire aussi : Comment trouver un logement à Barcelone ?


Les associations de consommateurs recommandent la plus extrême prudence au moment de louer appartement à Barcelone. Si vous ne pouvez louer qu’à distance, essayez d’obtenir un numéro de téléphone fixe pour localiser le propriétaire et converser avec lui. Préférez le règlement par carte bancaire au virement car les banques ont davantage de moyens de vérification pour ce type de paiement. Et si vous êtes sur place, ne payez pas avant d’avoir visité l’appartement.

Enfin, dernier conseil : si c’est “un peu trop beau pour être vrai”.. c’est que ça ne l’est peut-être pas.